Connect

Luminous Arc, la chasse aux sorcières commence !

J'avais fait allusion à ce jeu à la fin du billet sur Hoshigami Remix; le second opus de la série vient de débarquer au pays de l'oncle Sam, il est temps d'écrire quelques mots sur cet excellent T-RPG sur DS. (Pour plus d'informations sur les Tacticals RPG, cf l'article cité avant ).

Si l'on devait résumer Luminous Arc en un seul mot, je pense que je choisirais "mignon"... Les gars de chez Epoch ont décidé de confier le character design à Kaito Shibano, une personne inconnue au bataillon, qui possède un fort joli coup de crayon. Les dessins ressemblent limite aux CG que l’on peut croiser sur minitokyo.


L’histoire classique mais efficace, le héros du jeu se nomme Alph, non pas la grosse bête poilue, mais Alph le guerrier ou du moins l’apprenti. Il fait parti d’une communauté d’orphelins réunis dans un lieu nommé Ever Garden. Tout se déroule bien, Alph a plein d’amis, il s’entraine bien avec son pote le paladin lancier, on lui inculque les préceptes de l’ordre de Luminous, « on est le bien, on est grand, on est beau, faut détruire les méchants» : en gros les monstres, démons et autres sorcières. Tout ce dogme se résume en une phrase récurrente dans le jeu : « Protect the light, condemn the dark »…

 
La carte du monde et l'échiquier de combat.


Bon forcement tout n’est pas tout rose et Alph va s’enticher d’une petite sorcière : Lucia. Celle-ci va lui raconter des choses qui vont changer sa façon d’appréhender l’ordre de Luminous. Et forcément, aider les sorcières, ça ne permet pas de se faire des amis bien au contraire…


L’ambiance du jeu est très réussi, et c’est en partie grâce aux musiques, très douces et calmes, elles  s’accordent très bien avec le ton pastel des dessins. Une petite note pour le générique d’ouverture qui est l’un des plus jolis qu’il m’a été donné de voir sur un jeu DS.


Revenons maintenant au nerf de la guerre, car qu’est-ce qu’un T-RPG sans son système de combat. Luminous Arc fait dans le simple et l’efficace. Pas de fioriture ni de trucs compliqués. Ils ont tenté un déplacement au stylet, autant dire que ça dégage directement pour revenir au bon vieux déplacement avec les flèches directionnelles, c’est 10 fois plus pratique et simple. Mais pour les addicts du tactile, ça peut toujours servir. Pour les attaques, on est dans le conventionnel, attaque avec une arme ou alors compétence/magie selon les personnages. Rien de révolutionnaire, on est en terrain connu. Le petit plus dans les combats est une jauge de furie qui permet de sortir un gros coup. Ce coup vers la fin du jeu sera d’autant plus dévastateur qu’il sera lancé par un combo de deux personnages. Comme toujours, l’animation est très jolie !


Je t’aime, un peu, beaucoup, à la folie, smack ! : Luminous Arc a apporté aussi un petit concept : les affinités entre les personnages, j’ai déjà eu ça dans un RPG, je sais plus lequel. Enfin, en gros, à la fin du combat, on a un petit dialogue entre le héros et un des compagnons de bataille. Si l’échange est positif, l’affinité entre les personnages augmente, et autant dire que c’est pas si facile que ça pour trouver les bonnes répliques ! si l’affinité est au maximum, une scène animée se déclenche. 


On peut aussi préciser que Luminous arc à ajouter un système de customisation des armes et un mode multi-joueurs wifi pour affronter ses amis.
Ber, Luminous Arc ne m’a pas laissé indifférent, l’ambiance du jeu, le système de combat, et les personnages sont très sympathiques, donc j’attends le 2 –Luminous Arc 2 Will-  avec impatience, allez, un petit effort, une sortie en Europe serait pas mal :}

Commentaires