Connect

Toulouse Game Show 2008 : Seconde édition

Ce week end s’est déroulé la seconde édition du Toulouse Game Show (TGS pour les intimes) à –comme son nom l’indique- Toulouse. Cette année, la convention avait doublé, deux fois plus de vendeurs et de stands.  (Bon rien à voir avec un Japan Expo mais bon, on fait comme on peut)

Nous voilà donc vers 10h dans la file d’attente. A peine 10 minutes à poireauté et nous voilà entré dans le festival. Une fois à l'intérieur, on peut dire que c’était le bordel, j’ai cherché pendant 10 minutes un plan et les horaires des différentes animations, rien de tout cela n’était présent dans le sac distribué à l’entrée. Il a fallut aller à l’accueil pour chopper le-dit plan et les horaires… n’étaient pas complet, aucune des conférences n’étaient inscrites, mauvais point donc.


La file d'attente à 10h

En se baladant dans  le dédale de la convention, on s’est retrouvé face à Mr Poulpe accompagné d’une caméraman, « et merde, me vla sur No-Life ». Poulpe faisait la pub pour la conférence NerdZ se déroulant dans l’amphi d’à coté. Nous voilà embarqué dans la conférence. Et on s’est plutôt bien marré :=).


Cosplay Tipiak !

Le reste de la matinée a consisté à découvrir les différents stands. La grosse –mauvaise- surprise fut le stand dédicace SCi-FI : Papy Vador, Le nain et Joe-Black dédicaçaient… mais moyennant finance, 20euros pour une dédicace sur un objet perso / 30 pour une affiche et 50 les deux. Du foutage de gueule !!! Et bah tant pis, ils auront rien, j’ai même pas photographier ces gars. Money Money…


Quelques stands...

Alors qu’en face de Papy Vador se tenait le stand Xiao Pan avec comme guest Benjamin et Ji DI. J’avais déjà repéré ces deux auteurs sans jamais acheter leurs bouquins, l’erreur fut corrigée. Et hop, 4 dédicaces des deux auteurs. Ça fait mal au porte monnaie, mais je suis assez content de moi. Une fois ces quatre heures à rester debout pour les dédicaces, je suis reparti chez moi, bien content de mes achats de la journée.


Cosplay Pac Man


Boba Fett, Leia et Meg de Bakuretsu Tenshi

Alors quoi dire de cette convention alors que je n’ai ni vu le défilé cosplay ni les concerts du samedi soir… ? Ce qui m’a plu mis à part Benjamin et Ji DI, c’est l’augmentation du nombre de stands, l’augmentation du nombre de visiteurs : plus y a de monde, plus l’édition suivante sera grande et normalement meilleure. Le TGS, c’est une convention à taille humaine, rien à voir avec le JE. Seul bémol est la présence trop faible de stands sur la culture nippone, mais ce genre de choses, la majorité des visiteurs s’en fout… Le gros point noir est bien sûr le paiement des dédicaces, plus jamais ça, oh non plus jamais ! Bref... dommage, on verra l’année prochaine si les erreurs seront corrigées !

PS : /me note "il faut acheter un appareil photo pour la prochaine convention"

Commentaires