Connect

Carnets de Voyages - Maroc #2 - Le désert du Sahara à Merzouga (par dromadaire)

Carnets de voyage - Maroc - Sahara - Titre

Pour faire suite aux deux articles précédents (Essaouira et la préparation au voyage), place à mon second coup de cœur marocain: le désert du Sahara. Forcément, ça fait toujours quelque chose de s'enfoncer dans cette immensité de sable. Mais ce n'est rien par rapport à mon numéro 1 qui arrivera dans les jours qui arrivent.

Carnets de voyages - Maroc 2011 - Merzouga - Map

Le désert, il y a plusieurs points accessibles plus ou moins connus par les touristes. Nous avons choisi de partir à dos de dromadaire à partir de Merzouga. Un bled aux frontière du réel. La route pour aller aux confins de la civilisation ça ressemble à ça:

Carnets de voyages - Maroc 2011 - Merzouga HotelCarnets de voyages - Maroc 2011 - Merzouga 2

Une route goudronnée au milieu d'une steppe aride où l'on croise quelques villages en sable. Après 5 minutes de route sur un chemin de terre, on arrive enfin à l'hôtel qui organise le bivouac.

Carnets de voyages - Maroc 2011 - Merzouga 3Carnets de voyages - Maroc 2011 - MerzougaCarnets de voyages - Maroc 2011 - Merzouga - Dromadaires


Et là le voyage commence. La montée sur le dromadaire est assez impressionnante et s'en suit 1h15 de randonnée à dos de quadrupède. Nous avions deux guides avec nous, chacun gérait quatre dromadaires.

Carnets de voyages - Maroc 2011 - Merzouga Grimpette DromadairesCarnets de voyages - Maroc 2011 -WalidCarnets de voyages - Maroc 2011 -Dunes 3

Alors la ballade c'est joli, les dunes, le sable tout ça, c'est sympa. MAIS le dromadaire, c'est comment dire: "Casse-couilles", au premier sens du terme. 10 minutes c'est sympa, 20 minutes ça commence à piquer, 30 minutes c'est l'enfer, 45 minutes, on est anesthésié.

Mais ça vaut le coup.

Lorsque nous sommes enfin arrivés, à notre grande surprise, le bivouac était très luxueux: une cuisine, des WC, une douche et des tentes pour dormir. Que du bonheur. Les inquiétudes liées à une tourista foudroyante furent balayées à la vue de la cabane au pied de la dune! Nos hôtes étaient vraiment très gentils, rien à redire sur le service et sur la prestation, vraiment, si vous devez partir faire un tour dans le désert, allez chez Hassane Merzouga, c'est du très bon!

Carnets de voyages - Maroc 2011 -Bivouac

Le repas du soir fût comme d'habitude au Maroccopieux: salade marocaine en entrée; tajine en plat et fruits en dessert. Je peux vous certifier qu'après deux semaines au Maroc, vous pourrez plus ingurgiter de Tajine / couscous! Après le repas, on a eu droit à une petite animation par les occupants du bivouac, de la musique traditionnelle et des chants. Vraiment très mélodieux, je regrette de ne pas les avoir enregistré.

Puis les gens vont se coucher. Et là le silence. C'est inimaginable. Pas un bruit de bestiole, pas un gramme de vent. Rien, c'est à la fois beau et angoissant. C'est vraiment cette impression d'isolement que je retiendrait de ce lieu. Je n'avais jamais ressenti ça. C'est épique et chaque personne devrait avoir vécu ça dans sa vie. Sans compter qu'avec le ciel dégagé, vous pouvez apercevoir une pluie d'étoiles filantes!

Carnets de voyages - Maroc 2011 - Merzouga - Levé de soleil 2Carnets de voyages - Maroc 2011 - Merzouga - Levé de soleil

Mais le matin pique. Réveillé à 6h30 pour voir le levé de soleil sur les dunes... qui étaient embrumées, donc rien à voir pour nous, c'est dommage, mais je suppose que ça doit être joli!

Carnets de voyages - Maroc 2011 - Merzouga - Voyage Dromadaires

Alors quoi dire réellement sur le Sahara? Et bien pour moi ce n'est pas vraiment ces grosses dunes du Pylas alignées qui m'ont fait frémir, c'est plutôt que dans cet amas de sable, on se sent tout petit, vraiment tout petit...Et que finalement on est pas grand chose...


On a fait appel à Hassane Merzouga pour le bivouac dans le désert: 300dh ~ 27€- Ouioui! moins de 30€ la balade à dromadaire, le repas et la nuit. Si vous désirez boire autre chose que de l'eau, il faut le prévenir à l'avance!

Commentaires