Connect

Show me the money de Lin Malisa - I want to be rich and I want lots of money ♫

Aujourd'hui place à un manhua taïwanais, c'est assez rare pour le préciser. L'auteur de l'œuvre est une certaine Lin Malisa (ou Lin Xin Ying, Lin Shin Ying, Lin Sing-yi). Bref, une personne dont on n'a jamais entendu parler! Le manga est sorti en 2003 chez Tong_Li, pas le genre d'éditeur que l'on côtoie habituellement! Show me the money est l'histoire d'une fille vénale, oui mais pas que...

En effet, suite à des problèmes d'argents, le jeune Dahasu Zuhn va se retrouver dans le pire lycée de la ville, un lycée où les frais d'admissions sont gratuits... Seulement voilà, il se trouve que c'est un repère de "délinquant" (houhou préjugé quand tu nous tiens); alors qu'il allait se faire bizuter, il est sauvé par Amei Jin, une blondinette avec une force surhumaine. hélas pour Dahasu, Amei n'est pas genre à aider les autres gratuitement... Pour éponger sa dette, Dahasu va devenir l'esclave le serviteur de Amei. Mais les apparences sont parfois trompeuses et la vénale Amei peut cacher quelqu'un d'autre...

  

Il s'agit d'une série composée seulement de deux tomes. L'histoire met deux-trois chapitres à se lancer. Il ne faut pas chercher trop loin dans le scénario! Mais ça se laisse bien lire... Le point fort de cette œuvre est vraiment l'humour, c'est bien dosé et ça m'a fait souvent bien rire :D

Affichage Love HotelMasquer Love Hotel


La scène du love hôtel est merveilleuse

La série est classée "ecchi", je dois dire qu'à part quelques pantsy shot quasi obligatoires dans le shounen de base, rien d'exagéré, pas de poitrines opulentes ni de dentelles affriolantes... Les dessins me font penser parfois à du Yasuhiro KANÔ (Pretty Face, Mx0...)... surtout au niveau du design des deux protagonistes principaux de la série!

Tout comme les mangas de Yasuhiro KANÔ, on se laisse charmer tout le long, mais on aurait aimer en avoir un peu plus, genre quelques chapitres afin d'étoffer la relation entre Amei et Dahasu! Encore que, la série est équilibrée et il n'y a pas vraiment de longueur. Peut être que Lin Malisa n'avait pas envie que son manga s'éternise? Dommage, un petit troisième tome n'aurait pas été de refus.

Commentaires