Connect

THE GAME de Steffen Benndorf: Le jeu qui n'est pas votre ami.

The Game - Cartes

Aujourd'hui on va parler d'un nominé au célèbre Spiel des Jahres 2015, THE GAME,  un jeu de carte coopératif entre Hanabi et 6 qui prend. Ce n'est pas forcément ma tasse de thé mais ce jeu aura certainement sa place dans ma ludothèque.

Alors pourquoi dit-on que THE GAME est un mélange entre hanabi et le 6 qui prend ? Pas difficile de trouver, c'est un jeu de cartes coopératif (hanabi) où l'on doit placer des cartes numérotées de 2 à 99 sur le jeu en plusieurs colonnes (6 qui prend). Là s'arrête la ressemblance. 

Comment on joue à THE GAME ?

Le jeu est composé de 103 cartes:  4 cartes bases (deux cartes base *croissante*1 à 100 et deux cartes bases *décroissante* 100 à 1). Elles sont placées au milieu de la table. Les autres cartes sont numérotées de 2 à 99. Le but des joueurs est de placer le maximum de cartes sur la table. On distribue 5 cartes à chaque joueur et le reste sert de pioche. Chaque joueur va à son tour poser au moins deux cartes sur le jeu et piocher autant de cartes qu'il a joué.

Pour jouer une carte, le joueur doit respecter une des deux règles suivantes : 

  • Pour poser une carte sur une base décroissante, il faut que la carte soit inférieure au sommet de la pile (ou 100 si il n'y a pas de cartes dans la pile)
  • Pour poser une carte sur une base croissante, il faut que la carte soit supérieure au sommet de la pile (ou 1 si il n'y a pas de cartes dans la pile)

Mais (heureusement), il y a une exception, on peut remonter les valeurs si on pose une carte avec une différence de 10 avec la carte du sommet de la pile. Exemple : 

The Game - Explications

Le premier joueur a posé les cartes 97 et 90. Le second joueur a posé la carte 89 et a pu poser la carte 99 car il y a une différence de 10 entre elle et la carte précédente 89.

Les joueurs sont autorisés à se parler pour influancer les autres joueurs, mais uniquement pour dire "Je voudrai jouer sur cette pile ou sur celle-là, alors pas touche". Mais on ne peut surtout pas dire "J'ai la carte qui va permettre de remonter la pile de 10!". C'est ce point de règle qui donne le coté collaboratif au JEU, sinon il ne serait qu'une réussite à plusieurs où chacun essaie de faire au mieux dans son coin.

Le jeu s'arrête lorsqu'un joueur ne peut plus jouer ou lorsque toutes les cartes sont posées!

Il est bien ce jeu ?

Je suis assez mitigé avec ce jeu. Je ne vois pas le coté fun dans les parties. Jouer contre le jeu est plaisant mais le coté pioche / hasard rend la chose -vraiment- trop aléatoire. On n'a pas moyen de contrer le système. En début de partie, si deux joueurs consécutifs ont de mauvaises cartes, la partie est quasiment terminée: c'est difficilement relevable. Pour l'instant, nous n'avons battu le jeu et poser toutes les cartes qu'une seule fois sur 15 parties. On essaie de trouver les différentes techniques pour optimiser les coups à jouer ! Je pense par contre que ce jeu plaira aux joueurs occasionnels ou "à l'ancienne",  il conviendra très certainement à mes parents qui ont plus l'habitude de jouer au Rami ou au Triomino qu'à Elysium ou 7 wonders. D'autant plus que ce type de joueurs n'a pas l'habitude des jeux coopératifs.

THE GAME (2015)
THE GAME - Boite
  • Auteur : Steffen Benndorf
  • Illustrateur : Oliver Freudenreich , Sandra Freudenreich
  • Editeur : OYA
  • Temps de jeu : 20 minutes
  • Joueurs : 1 à 5
  • Prix : 12€

Commentaires