Connect

Yamada-kun to 7-nin no majo de Miki YOSHIKAWA - Yamada et les 7sorcières, un baiser ou un sort!

Yamada-kun to 7-nin no Majo - Yamada et Urara

Ma petite découverte d'octobre, un petit souffle de légèreté dans le monde qui nous entoure, voici venir Yamada et les 7 sorcières de Miki YOSHIKAWA. Une jeune auteure de 30 ans qui n'est pas inconnue du monde manga: elle fut l'assistante de Hiro Mashima (cèleri Rave, Fairy Tale) mais aussi la mangaka de la série Yankee-kun to Megane-chan "Drôle de racaille" sortie chez nous chez Pika.

Yamada-kun to 7-nin no Majo - Covers

Ryu Yamada, c'est le stéréotype de mauvais garçon. Un peu rebelle sur les bords, qui glande beaucoup et s'assoupie en classe mais qui a un assez bon coeur tout de même. Seulement voilà, son attitude désinvolte gène ses petits camarades et surtout ses profs. S'il ne réussi pas le prochain examen, il sera exclu de l'école. Mais pour Yamada, impossible de réussir ce test, il aurait fallu bosser un peu et ce n'est pas maintenant qu'il y arrivera. Seulement, sa rencontre avec Urara Shiraishi (l'idole de l'école) va tout changer:  après s'être par accident embrassé, Yamada et Urara ont échangé leur corps. C'est là que la nouvelle vie de notre héros commence: quel bonheur de pouvoir faire passer ses examens par l'une des filles les plus douées de son lycée!

Yamada-kun to 7-nin no Majo - Toute l'equipe

Bon forcément les choses vont se compliquer et d'autres protagonistes vont entrer en jeu. Et oui, le titre de la série parle de 7 sorcières. Ça va en faire des personnes à embrasser. Et oui j'ai bien dit personne, pas "fille". Car en effet, point d'homophobie dans Yamada-kun to 7-nin no majo, Yamada va embrasser les filles comme les gars. C'est justement ça qui fait la différence avec les autre comédies du genre!  L'auteure joue pas mal avec ça (Oui, toi aussi lectrice de Yaoi, tu seras comblée). Ce qu'on peut retenir aussi, c'est que la série est cataloguée dans la catégorie ecchi, mais c'est très soft, bien loin d'un To~Love Ru: il n'y a guerre que quelques pantsu shoot ou décolletés généreux qui ne feront guerre sursauter que quelques vieilles extrémistes.

Yamada-kun to 7-nin no Majo - Life just sucks

Yamada-kun to 7-nin no majo c'est la bonne humeur à l'état pur, cette série me rappelle un bon Pretty Face de part son coté gender bender: le héros que si retrouve dans un corps de fille, même si c'est temporaire contrairement à Pretty Face, ça donne des situations comme ça: 

Yamada-kun to 7-nin no Majo - Yamada découvre la vie

Et globalement, la recette marche à tous les coups. L'auteur a pris aussi le parti d'avoir une héroïne normale, pas le genre tsundere qu'on retrouve toujours dans le genre shounen-comédie sentimentale. Yamada par contre est plutôt commun, c'est un mélange de  Masashi de Pretty Face avec Kuzumi de Mx0 (oui, j'aime Yasuhiro KANO). C'est donc un héros sans grande surprise, enfin pas que...

Niveau enchaînement de l'histoire, c'est plutôt cohérent, on comprend bien où l'auteure veut nous amener, il n'y a pas trop d'éléments tordus (à partir du moment où l'on accepte le prédicat "la magie existe" ). Ça se lit bien et on en redemande, le dessin est plutôt bien travaillé, c'est d'ailleurs surprenant pour une ancienne assistante de Hiro Mashima. J'apprécie nullement le dessin de Rave ou Fairy Tale et je trouve la touche de Miki Yoshikawa vraiment sympathique. Le seul petit point négatif, c'est qu'on a déjà 4 sorcières au tome 3 de la série, comment tenir encore 3 tomes de plus? Mystère, mais j'espère que Yoshikawa va d'un coup de baguette magique nous sortir des nouveaux éléments!

Yamada-kun to 7-nin no Majo - La quatrième sorcière

Il ne reste plus qu'à attendre l'annonce de la date de sortie en France: la question d'une éventuelle licence n'est même pas posée, la série SERA licenciée. Le tome 16 de Drôle de racaille sortira en janvier, On peut largement penser que d'ici un an, Yamada et les 7 sorcières arrivent chez nous. Peut être même avant si un autre éditeur décide de court-circuiter Pika. Ce ne serait que justice car cette série a tout pour trouver sa place dans ma bibliothèque.

Commentaires