Connect

Balise - Cinéma

Fil des billets

dimanche 21 juin 2009

ppdito #01, Japan Expo, dédicaces et princesses...

Rah, c'est déjà la moitié du week end, ah non en fait, je suis en RTT demain :p

Bref, quoi de neuf dans le petit monde qui m'entoure ? Coté manga, pas grand chose de nouveau, je suis en mode éco, donc pas d'achat de manga, animé ou autre goodies cette semaine, c'est bien sûr pour mieux me rattraper en juillet. En parlant de juillet, le japan expo arrive à grande vitesse, quelques nouvelles d'ailleurs de ce côté là... Ai Yazawa ne peut plus venir à Paris, grosse déception pour les fans, moi ça me laisse de marbre... Mais c'est la seconde annulation en quelques semaines.

Sinon les dédicaces s'organisent : Kaze et Pika ont lancé sur leurs sites respectifs des concours pour gagner des dédicaces de Clamp au tirage au sort... Leur com' n'a pas vraiment marché car je ne l'ai appris qu'à mi-semaine par hasard ! Ki-oon eux font dans la simplicité, les tickets des dédicaces de Hitoshi Ichimura pour son manga Tales of Symphonia  seront distribués tous les jours à 10h30, premier arrivé, premier servi... autant dire que je vais camper devant le stand comme l'année dernière pour Tetsuya Tsutsui. C'est comme ça qu'on se retrouve à coté d'une Haruhi et qu'on voit un raton griller toute la file :p

Les jeux vidéos ont été plutôt calme cette semaine, je n'ai pas eu le temps d'avancer le sympathique Star Océan 4 sur ma Xbox 360, c'est pas l'envie qui m'en manque, mais j'ai été assez occupé ces derniers temps... Mais promis, dès que ça se tasse, je m'y remet aussitôt ! La seule chose qui m'a marqué cette semaine est la mise en ligne d'une nouvelle vidéo d'escarmouche sur Starcraft 2 entre deux des développeurs... Et le moins qu'on puisse dire est que ça promet !

Coté blog, j'ai réussi à sortir deux billets \o/, un sur le film Coraline et un autre sur un truc à la con qui m'a fait perdre pas mal de temps : "comment lire des MKV sur la PS3...". Comme toujours , j'essaie de tenir le rythme, un article par semaine, mais bon... les semaines où Disgaea 3 et Star Ocean pointent leurs nez sont assez improductives :p

La semaine blogesque a été elle aussi assez soft, le lancement du tournoi des Seifuku par Axel et Raton avec un grand match digne de figurer dans le Superplay de nolife ! Puis l'article de Khyos sur ses 10 ans de vie avec Eva, ce qui est sympa quand on lit ce genre d'article, c'est qu'on se dit qu'on n'est pas seul dans ce monde XD. Sinon un petit article sur Korben qui montre en image les princesses après les contes de fées, les photos sont assez explicites... Cendrillon pour ses vingt ans... Un autre billet sur un autre site montre la France vue par les habitants de certaines régions, j'avais déjà vu ça il y a quelques temps dans une chaine de mail, mais ça fait toujours sourire !

La semaine prochaine va être calme, ce soir pour la fête de la musique, sachez amis toulousains que le Tokyo Café fait une soirée spéciale, je vais y passer rapidement voir ce que ça donne. Il faut noter aussi que mardi sort en avant première Transformers 2: la revanche. Comme tout fan qui se respecte, j'y vais en courant, scéance en VO au Gaumont, bien évidement !

Photo du titre issue de Wikipedia

mardi 16 juin 2009

Coraline: la guerre des boutons !

Aujourd’hui, point de manga, juste quelques mots sur le nouveau film de Henry Selick, le vrai papa de l’excellent  Étrange Noël de M. Jack (oui contrairement à ce qu’on pense, Tim Burton n’est "que" le producteur, scénariste et directeur artistique de ce film).

Ce film, c’est l’histoire de Coraline, une petite fille délaissée de ses parents écrivains qui va se réfugier dans un autre monde. Ce monde est l’exacte copie du monde réel à la différence que tout est plus beau pour la fillette : ce monde est tourné vers elle. Chose étrange, tous les habitants de l'autre coté ont des boutons à la place des yeux. Mais cela n'effraie pas longtemps Coraline qui va délaisser petit à petit le vrai monde pour cet étrange univers idyllique… sauf que, et il y a toujours un sauf que… tout est trop beau pour être vrai!


La bande annonce...

Depuis qu’on m’avait montré la bande annonce il y a quelques temps, Coraline faisait parti de ma liste des films à voir en ce début d’été, avec Inglourious Basterds et Transformers 2

M’armant de mes lunettes 3D, je me suis lancé à l’attaque de la salle de cinéma tel… heu je sais pas, bref, me voilà dans le cinéma prêt à me prendre une claque graphique. Mes deux premiers films en 3D étaient un film à la cité de l’espace de Toulouse sur les spationautes et un film à Eurodisney sur chérie j’ai rétréci les gosses. Je m’attendais donc à quelque chose de divertissant et de différent.  Mais je restais assez dubitatif sur le mélange de la 3D et de la technique d’animation des personnages si chère à Selick : le stop motion.


La famille au p'tit dej!

Le film commence… et ça passe très bien, on a le droit à plusieurs scènes 3D, rien de bien extraordinaire, je me demande même si ça justifie les 3€ supplémentaires demandés à la caisse! Quand à l’histoire, et bien, on reconnait bien un scénario de Neil Gaiman : l’auteur du récent Stardust. Cet homme aime bien mettre un peu de glauque dans les contes pour enfant. La version originale de Stardust est une pure merveille: un mélange de féérique et de sombre. En gros, l’équivalent en moins violent du Labyrinthe de Pan


Coraline ouvrant la porte vers l'autre monde !

Donc du coté de l’histoire, rien à redire, c’est du solide… coté animation des personnages par contre j’ai été largement déçu… Ça saccade… certaines scènes ne sont pas fluides, autant sur l’étrange noël de M. Jack, ça dérangeait pas trop, autant 15ans après, on peut estimer que la technique a assez évolué pour éviter tous ces ralentissement dans l’animation. Je pensais hier en sortant du cinéma que c’était lié à la 3D, ce matin un collègue m’a dit qu’en 2D c’était pareil… Bref, comme dirait Haro : midomitakunai ! Et c'est vraiment étrange car le rendu est magnifique ! Sinon les musiques sont… sympathiques, mais rien de transcendantal…


La fausse mère... elle fait flipper!

Bref, que dire ce Coraline... Déçu, je croîs que c’est le terme, je m’attendais à mieux de l’association de Selick – Gaiman. L’histoire bien que forte sympathique et le chara design des personnages burtoniens plus que correct n’ont pas réussi à me convaincre. Face aux Noces Funèbres ou à l’étrange Noël de M. Jack, Coraline se trouve être un conte bien pâlichon. Mais attention, je ne dis pas que Coraline est mauvais, c'est plutôt le contraire... car Coraline est quand même un très bon film d’animation !

dimanche 26 avril 2009

Tokyo Sonata, une ode à la mélancolie...

La semaine dernière, je suis allé voir un film japonais nommé Tokyo Sonata de Kiyoshi Kurosawa (Cure, Kairo, Loft…), bon forcément personne n’a jamais entendu parler de ce film! Enfin sauf ceux qui suivent un peu le cinéma auront entendu ce nom lors du festival de Cannes pour avoir reçu le prix du jury.  Pour pouvoir admirer ce film, je suis allé à l’Utopia, un cinéma d’art et d’essai toulousain. Avant la projection du film, nous avons eu le droit à un morceau de Debussy (Clair de Lune: le morceau sera repris à la fin du film )  joué au piano par un illustre inconnu. Après ces 5 minutes musicales, le film commence… Et les deux heures que dure le film passent comme un shinkansen ;) Vraiment, je ne me suis pas ennuyé durant ce film, pourtant le synopsis pouvait présager le pire : Tokyo Sonata c’est l’histoire d’une famille, une tranche de vie, le père se fait jeter de sa boite, l’ainé des enfants s’éclipse du cocon familial qui devient trop pesant, le second fils lui prend des cours de piano en secret et la mère, ah… la mère, elle voit sa famille se disloquer et tente de sauvegarder le peu qu’il en reste…


La famille au grand complet

Bon sur le coup, ca inspire pas trop, je suis à la base pas trop fan des trucs « tranche de vie », que ça soit en animé ou en film d’ailleurs… Mais là, je dois dire que j’ai été surpris, comme je l’ai écrit plus haut, les deux heures du film sont passés très vite et pourtant, il y a aucune scène d’action passe-partout éblouissantes qui font gagnés 25 minutes sur le film… Là, on se délecte des dialogues, chaque personnage possède un background plus que suffisant pour que nous nous identifiions  à eux, bien que l’histoire se déroule au japon, on pourrait très bien avoir la même chose chez nous., surtout en ces temps de crise...  Le jeu d’acteur est lui tout aussi convainquant, les prestations de la mère Kyôko Koizumi (actrice de dramas), du père Teruyuki Kagawa (Babel,Tokyo !...) ou du fils cadet Kai Inowaki (pour qui Tokyo Sonata était le premier grand rôle) sont vraiment très bonnes…


Pendant les cours de piano...

En même temps, certaines scènes laissent plutôt sceptique sur l’idéal que de nombreux d’otaku se font du japon… Le mythe de la « okasan », la mère au foyer qui s’occupe de la maison pendant que le mari passe son temps au boulot est bien une réalité. De même que l’obéissance à outrance, le respect excessif ou les façons d’être sont assez dérangeants par exemple il y a une scène qui parait irréel pour un européen : imaginez une famille à table, personne n’a commencé à manger, toute la tablée attend que le père de famille finisse de boire sa bière et annonce l’ouverture des hostilités avec un beau « ittadakimasu »…  Je me souviens que chez moi, on mangeait sans se soucier de la bière du père :p Il y a comme ça de nombreux moments qui font assez halluciner et franchement ça fait du bien, parce que le japon au travers des mangas, ça va cinq minutes…


La bande annonce...

Que dire de la fin, vraiment, cette scène mérite à elle seule la projection du film. Je ne susurrerais pas un mot de plus à ce sujet mais retenez que c’est un grand moment de cinéma… et un grand moment de musique…


lundi 6 avril 2009

Compte rendu de la soirée Evangelion 1.0 à Toulouse

Pauvre provinciaux que nous sommes, chaque sortie en France d’un film d’animation à 95% de probabilité de nous passer sous le nez. Les quelques dix salles qui osent distribuer le film sont à quelques exceptions des salles parisienne (et de la banlieue parisienne + Lyon). Combien de film comme La traversée du temps, Origine n’ont été vu que par une poignée de fans de la Capitale…?

Le problème pour les cinéma, c’est l’obscurantisme de la demande… En effet, les communautés de fan sont inconnues pour les directeurs de Gaumont, UGC ou autre CGR… Ils ne pensent pas faire salle comble en proposant des films d’animations japonais. Preuve en est avec Les contes de Terremer, ce film à Toulouse est sorti dans un cinéma : l’Utopia, un cinéma d’art et d’essai ! Les grandes chaines de cinéma étaient aux abonnés absents…


La pub pour la soirée spéciale

Mais les choses commencent à bouger lentement… A Toulouse, nous avons la chance d’avoir une petite communauté en cours de formation. Le TGS en est la preuve, c’est d’ailleurs le TGS Evénement qui s’est occupé de toutes les démarches pour qu’on puisse avoir cette projection d’Evangelion 1.0.

Les démarches ont parait-il été assez rudes, en effet, parmi les 6 cinéma de Toulouse, seul le Méga CGR de Blagnac a accepté de consacrer UNE salle pour UNE projection UN soir… Moralité, ils sont montés dans l’estime de pas mal de fans et ont fait salle comble ce soir là, sans compter les à coté (vente de friandises, boissons et bornes d’arcades !). Il est clair que dorénavant si je dois aller voir un film en dehors de Toulouse, j’irais au CGR !

La projection d’Evangelion n’était qu’une partie (la meilleure forcément) de la soirée, en effet, les animations autour de la culture otaku : le Tokyo Café (un manga café de Toulouse) avait apporté une petite partie de ses mangas en libre service, Player and Games (un magasin d’import de jeux vidéo) était venu quand à lui avec une belle borne DDR, plusieurs stands de fanzine étaient présents ainsi qu’un stand de visual key/ goth-lolita.


Les cosplayeurs

Avant la projection, un petit défilé de cosplay a été organisé, une dizaine de cosplayeurs ont défilé sur scène, et enfin, vers 21h30, le film a commencé, je ne vais pas faire de critique sur celui-ci, il y en a eu là et là, la seule chose que je peux dire, c’est que pendant plus d’une heure et demie, j’ai rajeuni et je suis retourné au lycée ! Evangelion, c’est quand même quelque chose… et avoir la chance de le voir au cinéma, c’est quand même autre chose…

La bonne nouvelle dans tout ça, c’est que Toulouse est la ville de province où il y a eu le plus grand nombre de spectateur durant les soirées spéciales… Autant dire que pour Evangelion : 2.0 You Can (Not) Advance, on aura le droit à une projection à Toulouse ! Donc rendez-vous dans quelques mois, même cinéma, même ambiance !


Le Tshirt d'un fan qui s'assume !

mardi 10 mars 2009

Chevalier en blu-ray, c’est mal !

J’expliquais la semaine dernière que amazon.co.uk était mon ami, ce site permettait d’avoir de jolies remises sur les blu-ray ou jeux vidéos. J’ai donc commencé à refaire ma médiathèque en full HD. L'acquisition de certains films qui me tiennent à cœur est en cours, parmi ces chez d'œuvres, il y a « Chevalier ». Ce film de Brian Helgeland narre l’histoire de Willian Tatcher, ce simple écuyer va endosser l'armure de son seigneur lorsque celui-ci meurt accidentellement lors d’une joute. Avec l'aide de ses trois comparses, il va devenir le célèbre Ulrich von Lichtenstein du Gelderland et grâce à ses talents de bretteur et d’équitation remporte de nombreux tournois, ce qui va lui attirer les bonnes grâces de la belle Jocelyn et les foudres du terrible conte Adhémar

Ce film... n'a rien sur le papier d'original, l'histoire est sympathique mais banale, toutefois le scénario amène une note d'espoir, un paysan devient un chevalier renommé... Mais ce n'est pas ça qui m'a marqué dans ce film, c'est surtout la bonne dose d'humour omni-présente dans le film... Chevalier, c'est une histoire se déroulant au moyen age... mais avec de nombreux anachronismes faisant au pire sourire, au mieux bien rire :p A ce point on peut rajouter la présence de deux grands acteurs, le premier est bien entendu le défunt Heath Ledger, sa prestation est particulièrement bonne. Mais le jeu le plus remarquable est celle de Paul Bettany, il joue le rôle d'un écrivain mis à nu par ses usuriers.  Il est vraiment très très bon ce personnage, tous les autres font pale figure par rapport à lui !

C'est pour ces raisons que j'ai acheté le joli blu-ray de chevalier sur Amazon.co.uk. La mauvaise surprise quand j'ai mis le blu-ray dans la PS3... aucune piste vf, ça au pire c'est pas grave, je regarde les film en vost. Mais c'est là que le bas blesse: aucun sous-titre fr, il y a le polonais, le hongrois, le tchèque mais pas le français WTF!!! J'ai appris cette après midi que sur la version US, la piste fr est intégrée... Dommage, j'aurais dû me renseigner un peu plus ! Mais là n'est pas le gros problème de ce blu-ray... Les gars de chez Columbia Pictures se sont foutu de notre gueule, le disque bleu ne contient AUCUN bonus, c'est très pauvre, surtout pour un disque qui est vendu chez Carrefour à 25€ ! Pire, le film sur le blu-ray est la version cinéma, pas la version longue ! Adieu les scènes bonus présentes sur le DVD qui montraient des facettes de certains personnages ou expliquaient des éléments scénaristiques (pourquoi les 3 phœnix sur le bouclier de William par exemple ? ). C'est une honte !


Bref, je suis bien content de n'avoir dépensé que 10£ pour ce film, la qualité d'image du blu-ray compense à peine le foutage de gueule de l'éditeur, un conseil si vous n'avez pas vu ce film, achetez le DVD à 10€ dans toutes les bonnes crémeries, l'achat du blu-ray n'est pas indispensable (pas comme le chevalier noir en fait !).

vendredi 6 mars 2009

Amazon.co.uk, l’ami des geek :p

J’ai une jolie ps3, j’avais parlé ici d’un jeu qui me tient à cœur, mais la PS3, en plus d’être une console de jeu est surtout un lecteur blu-ray...

Ô blu-ray, comme tu es beau… mais comme tu es cher, ces bêtes là, faut taxer pour se les payer, le même film en DVD coûte en moyenne 10€ de moins… Ça fait quand même largement chi*er de se débourser 30€ pour voir un film… Même si le blu-ray, c’est comme manger une crêpe Nutella-banane-crème de marron, c’est plus cher, mais qu’est-ce que c’est bon ! La qualité d’image vous fait passer un film moyen (the Island par exemple) en un film vraiment chouette à regarder ! Matez-vous un film avec des jolis paysages (L’assassinat de Jesse James) et vous en prendrez plein les mirettes, le tout bien sûr visionné sur la télé adéquate (comme Sheila… comprendra qui pourra).


Le meilleur blu-ray en ma possession...

Bref, tout ça pour dire que les blu-ray c’est géant, on en mange sans fin, enfin, la banque commence à gueuler au bout d’un moment… Et c’est là qu’entre en jeu Amazon. Pourquoi Amazon me direz-vous, pourquoi ne pas aller à la Fnac ? Et bien tout simplement parce que je ne parle pas de Amazon.fr mais de Amazon.co.uk… Ce site est une petite mine d’or… On peut trouver les blu-ray au prix des dvd en France. Pourquoi cela ? Trois raisons :

  1. La première est la plus simple, en effet, ça fait pas mal de temps que l’euro monte alors que les autres monnaies stagnent… La livre sterling était à 1,8€ il y a un an, elle est maintenant à 1,12€ (au cours de ce matin). Forcement, c’est beaucoup plus rentable…
  2. Le second point… l’Europe, ce qui est génial avec le Royaume-Unis est qu’il est dans l’espace économique européen, sauf erreur de ma part, il n’y a pas de douanes (ou très peu…).
  3. Et enfin la Grande Bretagne, dans ce pays, les médias qui nous intéressent sont beaucoup moins chers, donc, les prix des jeux vidéos, blu-ray ou CD audio sont beaucoup plus abordables…

La preuve en est avec mon dernier blu-ray acheté… the dark knight, je l’ai acheté 16£, soit 10€ de moins qu'en France (frais de ports inclus).  La plus grande différence se trouve sur les jeux vidéos… J’ai acheté Tomb Raider Underworld à 17£ au lieu de 59€ en France… CQFD.

Le must étant que les jeux ou les blu-ray sont pressés une seule fois pour l’Europe, donc j’ai mon Tomb Raider en français, les seules différences avec la boite que j’aurais pu acheter en France sont le prix et la jaquette en anglais. D’ailleurs, en fouillant sur des sites de ventes comme EBay ou Deuxfoismoinscher, on retrouve pas mal d’annonces avec des jeux « version européennes », ce sont des petits malins qui se font une bonne marge en achetant PES à 25€ en grande Bretagne et en le revendant 55euros en France.

Bref, pour ceux qui comme moi n’aiment pas mettre 70€ dans un jeu chez Micromania ou Dock Games, Amazon.co.uk est fait pour vous ! J’ai jamais autant acheté de jeux et de film que depuis j’ai découvert ce site ! (à noter qu'en ce momment, Amazon.co.uk fait une offre, pour 1 blu-ray acheté, un second offert ! )

mercredi 27 septembre 2006

Je suis de retour pour vous jouer...

nya
Cela fait 2 mois que je n’avais pas écris de lignes sur ce blog, non pas que la flemme m’ait attrapée, mais plutôt que je n’avais aucune chose à dire, aucune inspiration pour dire quoi que ce soit… Mais apparemment, mon inspiration est revenue et je vais pouvoir recommencer à écrire quelques lignes ^^ ;

Le mois d’aout fut consacré à la prolongation de mon stage, ce mois supplémentaire en CDD m’a permis de fignoler mon travail et d’avoir un résultat plus que satisfaisant (enfin du moins je l’espère). Pendant ces 5 mois que j’ai passé dans la bibliothèque, j’ai réalisé le travail d’un consultant ne informatique de A à Z, ce qui m’a assez plu, mais de là à en faire mon métier, faut pas déconner non plus :) !

Ce qui donna au final un petit 16/20 à ma note de stage, pour finir après jury à une moyenne d’un peu plus de 12,9 avec une mention AB. Kampai !

Pour fêter ça, rien ne vaut un petit cinéma et justement, je commence à camper dans les salles obscures, la carte illimitée UGC ca aide, en un peu plus d’un mois, j’ai regardé une 15ène de film, ce qui rentabilise la carte pour déjà quelques mois. Nous avons la chance à Toulouse d’avoir un UGC à peu près correct qui a une 15ène de film à l’écran, avec un renouvellement de film d’à peu près 3 ou 4 par semaines. Les avant-premières spéciales avec les membres du film sont très sympas (Djamel pour indigène…) et ne nous font pas regretter d’avoir investi dans cette carte !

Le seul problème avec les avant-premières est qu’elles se font souvent le lundi à 20h, et comme de par hasard, le lundi, on fini les cours à 19h30 -_____________-. Saloperie de M1 à la con ! En parlant des cours, je ne me fais plus grandes illusions, je n’y vais plus que pour subir et attendre le vendredi soir que la semaine se termine et pouvoir être un peu tranquille, le seul bon point cette année dans notre IUP ISI est l’arrivée du nouveau prof d’anglais, pas mal du tout le gars : il parle pas un mot de français, il semble assez cool et intéressant. A voir dans les semaines qui vont suivre si ma première impression est la bonne !

La semaine dernière nous avons fait notre semaine de rentrée avec les autres promos, nous avions organisé un petit apéro / BBQ le mardi soir et une soirée foot le jeudi, tout c’est à peu près bien passé, pas trop de remarques désobligeantes, on refera donc tout ca une autre fois, et cette semaine, demain pour être plus précis, nous organisons une soirée laser game. Nous sommes comme le détenu pour l’instant 042, ce qui devrait donner une jolie ambiance entre les parties ^__^ ;

Bon ok le coup du Détenu 042, ce n’était pas drôle :) mais faut dire que c’est ma découverte mangaistique de la semaine (du mois ?) Une très très bonne surprise dans cet univers manga qui commence à s’essouffler au niveau des scénarios shounen / seinen. Une grosse déception pour le nouvel Angyo Onshi 12 où il ne se passe, certes le scénario se met en place, mais bon…. Rien.  J’ai acheté d’autres trucs (ça, ça, ça et ça) que je n’ai pas encore eu le temps de lire, je marquerai une petite remarque plus tard sur eux.

Et pour finir ma grande découverte de ces dernières semaines se nomme Harry Potter, en effet, comme beaucoup de gens, j’ai vu quelques uns des films, commencé à bouquiner le tome 1 pour voir si c’était pareil, mais sans jamais trop s’y intéresser. Mais ça à changé, une Personne-Chère-A-Mon-Cœur a réussi à me donner envi de les lire, à m’aider à surpasser le tome 2 qui était le plus chiant étant donné que je connaissais la trame scénaristique. Mais arrivé au tome 3, ce fut la révélation, troppppppppp bien. Je suis au 5 et c’est vraiment vraiment cool comme série, dommage que je n’ai pas pris la peine de les lire plus tôt…

page 2 de 2 -