Connect

Balise - Fantastique

Fil des billets

mardi 22 mars 2011

MiXiM☆11 de Noboyuki Anzai - C'était pas ♀12 finalement :)

En flânant dans les rayons de la fnac la semaine dernière, j'ai mis la main sur les deux premiers tomes de Mixim☆11, j'en avais parlé il y a a bientôt 3 ans dans ce billet, à l'époque, la série s'appelait alors Mixim♀12, on comprends plus tard pourquoi ce changement de nom... Et c'est Glénat qui édite la série en France...

Lire la suite...

lundi 2 août 2010

City of Ember ~La cité de l'ombre... Du SteamPunk pour les enfants!

Il y a quelques années lorsque je prenais régulièrement le train pour Limoges, j'avais souvent le temps de regarder les affiches de cinéma placées sur les quais des gares, un film m'avait attiré l'œil: La cité de l'ombre.... Je pense que ce n'est pas vraiment le fait que le nom de Bill Murray soit sur l'affiche mais plutôt l'esthétisme générale de celle-ci!

Lire la suite...

dimanche 26 juillet 2009

Eden no Ori : Sur la plage abandonnée, dinosaures et écoliers ♫

Eden no Ori est ma découverte de cette semaine, il s'agit d'un manga de Yoshinobu Yamada, un jeune mangaka qui est déjà à sa troisième série ! Eden no Ori ou Cage of Eden dans la langue d’Obama est une série récente débutée en 2008, elle compte à l’heure actuelle deux volumes reliés. Lorsque j’ai commencé à lire ce manga chez RedHawk, j’ai tout de suite pensé à Ki-oon, c’est vraiment le genre de série qui irait bien avec leur ligne éditoriale!


Shirou, Akira et Kanako à la recherche des autres passagers...

Mais revenons à nos moutons, Eden no Ori raconte l’histoire de rescapés d’un crash d’avion : un groupe d’étudiant revient d'un voyage scolaire de fin d’année lorsque l’avion qui les ramène au japon effectue un atterrissage d’urgence. Puis c’est le trou noir, Akira Sengoku (le héros) se réveille en plein milieu d’une jungle peuplée de créatures étranges. Il sauve de justesse Shirou  Mariya, le nerd de la classe et Kanako Oomori, une des hôtesses de l’avion, du bec d'un Diatryma, une espèce de gros Chocobo vivant sur terre il y a plus de cinquante millions d’années… Ils vont tacher tous les trois de retrouver les autres survivants et plus particulièrement Rion Akagami, l’amie d’enfance d’Akira. Mais c'est plus facile à dire qu'à faire quand une  horde de créatures tente de vous croquer toutes les cinq minutes...

Eden no Ori - Kanako, Akira et Shirou bien entourés
Oups, mauvaise rencontre...

Nous voilà dans du pure shônen à mi-chemin entre le Monde perdu d’Arthur Conan Doyle et de Battle Royale. En effet, la loi du plus fort est l’unique crédo sur cette ile peuplée de dinosaures, certains étudiants vont se battre pour survivre quitte à écraser les autres sur le passage. La peur fait ressortir le plus sauvage de certains des étudiants (il y a une scène ou 3 des élèves tentent de violer une de leur prof esseulée -__- ). Mais comme toujours l’optimisme du héros et une bonne dose de chance permet à la fine équipe de s’en sortir sans trop de dégâts. Au début de l'histoire, l'équipe se compose des personnes suivantes :

Akira Sengoku, membre remplaçant de l'équipe de volley, ami d'enfance de Rion et accessoirement héros de l'histoire !
Shirou  Mariya, le geek de la classe, ne se sépare pas de son Pc, il programme en Java >__<
Kanako Oomori, Hotesse de l'air qui effectuait son premier vol !
Rion Akagami, Idole de tous les garçons de l'école, sportive et intelligente, Rion est une parle rare ! Elle est l'amie d'enfance d'Akira.

Mais autant dire tout de suite que nos quatre héros vont rencontrer rapidement d'autres camarades. Bonnes ou mauvaises rencontres ?  Telle est la question !


Rion et Akira réunis !

Question dessin, j’apprécie particulièrement le crayonné de Yoshinobu Yamada. C’est un style simple et efficace, les personnages sont particulièrement bien dessinés et les dinosaures bien représentés. On peut s’imaginer que oui, cette bestiole a bien existée sur notre planète! On a droit à quelques pantsu-shot très légers, mais ça reste bien dosé. Pourtant la série est marquée comme « ecchi », c’est peut être dû au décolleté de Kanako :p

Eden no Ori - Kanako bath smile
Kanako dans le bain !

En tout cas, Eden no Ori me plait beaucoup, ça change de ce que j’ai lu dernièrement, ici, pas de magie, pas de pouvoirs surnaturels, rien que de la survie pure et dure d’humains en milieux hostiles. Sans trop m’avancer, on peut déjà imaginer qu’il y a un truc qui cloche sur cette ile non répertoriée (mais putain Google Earth !) et que c’est cette chose qui va faire qu’ils vont s’en sortir !

Une série toute sympathique à lire dès que possible, vivement la sortie du troisième tome!

vendredi 16 juin 2006

Lagoon Engine Einsatz

Ce soir, un petit zoom sur Lagoon Engine Einsatz par Yukiru Sugisaki, l'auteur de DN Angel. Tout comme ses grands frères, Lagoon Engine Einsatz a un style de dessin plutôt orienté shônen, mais ça ne déplait ni aux demoiselles, ni aux garçons :) Un dessin mixte qui fait le bonheur de tous! Comme son nom l'indique, Lagoon Engine Einsatz fait parti du projet Lagoon Engine publié chez Glénat. L'univers est complètement différent, les personnages aussi, seuls les talentueux coups de crayons de la mangaka restent les mêmes. A priori, Lagoon Engine Einsatz serait un préquelle à la série que tout le monde connait !

Pour faire bref, Einsatz raconte l'histoire de Sakis, l'héritier du trône de Lagoonaria, la plus grande nation du continent de Herzgil. La paix est plus ou moins stable sur Herzgil car la puissance de Lagoonaria, pays béni par le Dieu Lagoonamaris, est sans égale. Mais les ancêtres des habitants de ce monde ont joué un vilain tour aux Dieux: les prières des hommes ont incité les Dieux à descendre du royaume célestre, malheureusement, ils ne purent repartirent de la terre, pour endiguer cette arrivée soudaine de pouvoir sur le monde, les dieux s'endormirent et comme on dit : "couche toi de mauvaise humeur et demain tu seras encore plus en colère...". Le problème c'est que le réveil des dieux approche et que leur haine envers les humaines est immense...  Heureusement, Sakis semble être l'un des seuls à pouvoir vaincre ces créatures grâce à l'héritage du trone de Lagoonaria: L'épée sainte, Lagoonverse.

Nous sommes en plein héroic-fantasy et une seule chose arrive en tête quand ont voit le manga: Ouha c'est beauuuuu. L'histoire est basique mais efficace, une histoire qui peut durer de nombreux volumes! En effet les possibilités devant le nombre de Dieux à abattre sont infinies. On verra ce que ça donnera dans le tome 2...  Le seul bémol est le dessin durant les combats, tout comme dans DN Angel, il y a des fois, on a du mal à voir ce qui se passe, mais ce n'est que pour chipoter, dans l'ensemble, toutes les scènes sont jolies et bien dessinées !

Il faut noter aussi que dans la prépublication dans le NewType, il y avait de nombreuses pages en couleur, qui ne seront très certainement pas reprises pour la version reliée du manga (Tout comme pour Angel Dust Néo, les pages couleurs étaient sorties dans un Art-Book plus tard).

Page Lagoon Engine Einsatz      

En regardant mon NewType de Juin acheté tout à l'heure, j'ai trouvé une publicité annonçant une sortie au mois de aout d'un truc sur  Lagoon Engine Einsatz... J'ai pas encore pris le temps de tenter un décryptage des Kanji :) Mais ça doit très certainement être la version spéciale du manga qui était annoncé pour mars et qui n'est toujours pas sorti! Voici la vidéo de promotion de Lagoon Engine Einsatz chopée sur YouTube, Une seule chose est sûre: c'est beauuuuu, faire de l'animation pour simplement annoncer la sortie du manga.... soit l'éditeur de LEE est riche (ce que je doute pas un seul instant) et a payé un studio pour faire cette petite pub,  soit c'est un pseudo trailer pour un futur animé!

Au niveau de son éventuelle parution en France, LEE n'est pas licencié. Mais je ne doute pas que la licence tombera bientôt vu le potentiel de ce manga. Et puis Glénat a l'air d'avoir une certaine exclusivité avec Yukiru Sugisaki. Ca serait étrange qu'il passe à coté de Lagoon Engine Einsatz.
Je n'ai qu'une chose à dire:
Pourquoi s'en priver?

page 2 de 2 -