Connect

Balise - Héroic Fantasy

Fil des billets

vendredi 22 juillet 2011

Dorothea de CUVIE, elle n'est pas d'Orléans, mais elle va certainement finir grillée?

Dorothea - Cuvie - Titre

Ca fait pas mal de temps que je voulais écrire sur cette petite série de six tomes sortis chez Asuka il y a quelques temps déjà en France. Dorothea, c'est avant tout un manga pseudo-historique, Cuvie nous plonge dans un monde médiévale de toutes cohérences. La scène se déroule en Allemagne quelques temps après l’exécution de Jeanne D'Arc à Rouen...

Lire la suite...

mardi 8 juin 2010

Junketsu no Maria de Masayuki ISHIKAWA - Sorcière de gré, pucelle de force...

Junketsu no Maria de Masayuki ISHIKAWA - Sorcière de gré, pucelle de force

Ce weekend je suis monté à Paris. En attendant des amis à Opéra, j'ai décidé d'aller faire un tour à Junku, la librairie japonaise parisienne. Et je suis tombé sur ça:

Lire la suite...

samedi 26 septembre 2009

Vay sur iPhone - Un vrai JRPG sur le mobile d'Apple!

J’ai enfin troqué mon HTC Diamond sous windows mobile contre le sacro-saint iPhone. J’ai enfin la joie d’avoir un téléphone réactif qui n’a pas besoin d’un reboot tous les jours… Bref, j’ai parcouru l’app store à la recherche d’applications qui pourraient me servir (oui il y a une application pour tout sur l’IPhone) et forcément, j’ai terminé dans la catégorie jeux. Comme bon tout otaku, j’ai cherché quels RPG la bête pouvait me proposer. Je suis tombé sur plusieurs applications qui ne m’ont pas trop séduit. La grosse découverte fut Vay, un nom qui trainait sur un forum underground. Vay, c’est le portage d’un jeu de Sega Mega CD sur iPhone sorti en 1994. Et je dois dire que c’est plutôt pas mal !

Lire la suite...

dimanche 17 août 2008

L'épée de vérité : le renouveau de l'héroic fantasy

Plusieurs fois j'ai vu comme pseudo le nom de Rahl, et jamais j'ai cherché à savoir d'où ça venait. Et bien cela vient d'une série d'héroic fantasy nommée "L'épée de vérité" - Sword of truth - de Terry Goodkind. Alors pour faire simple, cette série est géniale. C'est pour moi, parmi les nombreux tomes d'héroic fantasy que j'ai lus, le best du best, à placer au même niveau que l'assassin royal ou que Pug l'apprenti.  Scénaristiquement, l'auteur arrive à nous tenir en haleine de la page une à la page 490, pas un moment d'ennui, pas un moment de fatigue, un livre que l'on dévore d'un trait en une nuit !

Pourtant lorsque j'ai commencé à lire le tome 1 nommé "la première leçon du sorcier" j'étais dubitatif, en effet, j'ai acheté plus ce bouquin pour remplir mon quota de livre à France Loisir, plutôt que pour le livre en lui-même. Et dès les premières pages je suis tombé sous le charme de l'écriture de Terry Goodkind. En fait l'histoire commence de façon très classique: Richard, le héros, est un forestier, il veille sur la forêt et vit dans une cabane à l'écart de la ville. Il a une vie plus que banale jusqu'au jour où il sauve une jeune fille prénommée Kahlan d'assassins pas gentils. Celle-ci  apprend à Richard qu'elle est la mère inquisitrice, la femme la plus puissante du royaume voisin, royaume dont les frontières sont renommées infranchissables. Kahlan est à la recherche du Premier Sorcier, le magicien le plus puissant au monde afin qu'il l'aide à détruire Darken Rahl, un tyran maléfique qui veut asservir le monde entier...

Et l'histoire monte en puissance ! Après 5 tomes de lus, je suis toujours à fond sur ces livres : il se dégage vraiment quelque chose de particulier des romans de Goodkind, c'est peut être sa façon d'écrire ou celle d'amener les choses. On est bien loin d'un Eragon. Goodkind n'a pas repris les bases de l'Héroic-Fantasy comme on peut retrouver dans les écritures de Feist avec les Chroniques de Krondor, dans l'épée de vérité, il n'y a pas d'Elfes de nains ou autres Orc, il existe bien des bestioles qui leur ressembles, des gentilles comme des hostiles, mais dans l'ensemble, on s'écarte grandement des chemins tracés par Tolkien / Lewis.


L'auteur de la série : Terry Goodkind

Une autre particularité de cette série est une morale présente dans chaque tome. Ces morales sont regroupées dans ce qui forme les leçons du sorcier. En effet, plusieurs proverbes décrivent la magie, des phases simples mais qui s'avèrent cruciales le plus souvent dans le tome en cours. Ces leçons, on pourrait même les utiliser dans notre vie de tous les jours :

Leçon 1 : Les gens ont tendance à tenir pour vrai ce qu'ils souhaitent être la vérité ou ce qu'ils redoutent être la vérité.

Les autres leçons sont du même genre. Ces phrases toutes connes donnent souvent à réfléchir :=)

Il y a donc 6 tomes de sortis dans l'hexagone chez France-Loisirs et 8 chez Bragelione. Ces boukins sont chers (17 ou France-Loisirs et 25 pour Bragelione). Aux états Unis, la série s'est achevée au tome 11 en 2007, mais point de repos pour le maître, il est déjà à l'écriture de nouveaux livres...

Pour finir, on peut noter qu'il n'existe pas de jeux-vidéos dérivés des livres, mais une série télé se déroulant sur le premier tome passera sur les écrans de télévisions américains en novembre. C'est Sam Raimi (monsieur Spiderman) qui produit la série, la bande annonce est disponible ici, mais pour l'instant je suis très réservé, ça n'a pas l'air très folichon... Pire, sur les 22 épisodes, seulement une dizaine suivra l'histoire originale... Et pour couronner le tout, l'acteur jouant le rôle de Richard ne convient pas du tout. Ahahah, Richard est censé être un forestier / Bucheron, et possède, selon les livres, une carrure assez conséquente, sauf que... pour des besoins marketing, ils ont pris un petit gars avec une gueule d'ange tout sec. Je le vois mal aller couper du bois en foret...

Bref, fan d'héroic fantasy ou simple curieux, jetez-vous sur cette merveilleuse série. De l'héroic fantasy avec un très grand H ma p'tite dame, j'vous l'dit !

jeudi 24 juillet 2008

Slayers, la révolution est là... ou pas

Ayé, ça doit faire combien de temps... 10 ans qu'on attend, la saison 4 de Slayers est là ! Je ne suis pas du genre à faire des article sur un épisode ou décrire en détail toute les scènes clefs, mais là, je me devais de parler de cet Anime, Slayers est certainement l'un des premier anime "récent" que j'ai vu, la petite chose qui m'a fait aimer les mangas ! C'était l'époque des LAN où l'on échangeait quelques épisodes par-ci par là car on n'avait que des disques durs de 10go :=)

Donc je disais, Lina et Goury sont de retour et ça va faire mal ! Un nouveau démon menace la vie paisible de nos héros, il va falloir aller lui botter le cul à coup de Dragon slave ou de Ragna Blade ! Et rien que pour entendre de nouveau Lina crier DRAGONNNNNNNNNNNNNNNNNN SLAVVVVVVVVVVVVVVVVVVVVEEEEEEEEEEEEE, je vais me regarder cette série...


Ouhla, c'est beau comme dessin...

Enfin, c'est ce que je pensais avant d'avoir vu le premier épisode, parce que là, je suis vraiment déçu, j'ai trouvé ça bof bof.

Les raisons ? L'animation et le style ont à peine évolué depuis ces 10 dernières années, alors je pense que c'est voulu pour ne pas mécontenter les grand fans, le seul problème, c'est que les fans de la première heure, et bien ils sont mariés et ont des enfants et regardent plus vraiment d'anime, le jeune public/nouveau public risque de trouvé ça bien fade par rapport aux nouvelles séries d'héroic fantasy style Tower of Druaga. Dans Slayers révolution tout semble fade, même la voix de Megumi Hayashibara a perdu de son éclat. Vraiment les gars de J.C. Staff auraient dû repenser le concept et sortir une Lina Next-gen, car là, on s'emmerde, les gags sont toujours les mêmes Goury stupide / Lina plate / Lina mange...

Au nom des trois premières saisons et des divers films sortis, je pense que je vais suivre la série encore durant un ou deux épisodes et si jamais ça reste dans l'état, et bien adios Lina Inverse et tant pis.


Lina et Goury après leur repas...

lundi 27 août 2007

Hoshigami Remix sur Nintendo DS

Hoshigami : Ruining Blue Earth, Hoshigami Shizumiyuku Aoki Daichi

De son vrai titre Hoshigami Shizumiyuku Aoki Daichi ou Hoshigami : Ruining Blue Earth pour les non-japonisants, Hoshigami est un jeu que l’on peu classer dans les Tactical RPG, entendez par là, une sorte d’échiquier sur lequel on déplace ses personnages pour taper les méchants. Démocratisés depuis Final Fantasy Tactics, les tacticals respectent presque toujours les même règles (les classes : prêtres, archer, chevalier, mage…, les déplacements : les zones sont en 3D, on respecte les dénivelé du plateau…, les niveaux : on change de niveau arrivé à 100px et l’on récupère plus ou moins d’XP en fonction du niveau de l’ennemi qu’on tape…).
Hoshigami respecte ces règles bien évidement, mais il rajoute aussi certaines choses, comme un système de magie assez particulier, en effet,  dans Hoshigami, il n’est pas question d’un system basé sur les mp (magic point). On équipe des pièces aux personnages qui vont s’auto-gérer  leur point de magie en se régénérant chaque tour, de plus ces pièces sont améliorable ce qui rend assez addictif.


Hoshigami : Combat 1
Des combats !

Graphiquement, Hoshigami est joli,  les actions sont assez détaillées, et l’interface est plutôt bien foutu. Des personnes critiquaient le fait que les déplacements se faisaient avec la croix directionnelle et les boutons, bah pour avoir joué à un autre tactical se gérant au stylet, on apprécie grandement le déplacement à l'ancienne !

Pour le scénario, bah du très classique, un héro qui va se retrouver à la tête d’une compagnie pour repousser l’envahisseur, une amie d’enfance enlevée, un ami d’enfance passé du coté obscure (bien sûr, tout ça se passe dans les 3 premières missions, no-spoile inside ^^;). Parait qu’il existe plusieurs fins, pas eu le courage de tout faire…



Un peu de parlotte...

Mais, Hoshigami a quelques défaut : le système d’XP : le level up est très très facile, donc aucunes difficultés pour avancer dans le jeu, même en mode difficile, dommage, ça gâche un peu, parait-il que son grand frère, Hoshigami PSX était d’un niveau de difficulté tel qu’il était quasi-impossible à finir,  faudra que je me le tente à l'occasion…

Après avoir fait mumuse il y a quelques mois avec Hoshigami, je risque maintenant me mettre sur Luminous Arc, un autre Tactical RPG sur Nintendo DS et qu’il est bien ce jeu, oh oui qu’il est bien !


mardi 19 juin 2007

ID par A.T. Kenny et Kim Daewoo


Il y a toujours un genre que vous préférez entre tous,  pour certain, ce sont les comédies-romantiques-avec-des-maids, pour moi c’est l’Héroic Fantasy, cela doit être dû à des restants de ma période AD&D... J’ai toujours bien aimé les petits elfes avec leurs arcs et les nains avec leurs haches. Les bons clichés en gros...

Coté manga, on trouve quelques histoires HF, quelques tomes de Lodoss, les Marie no Atelier, Elément Line ou plus récemment sorti chez Ki-on Übel Blatt.

Mais il y en a un que j’aime par-dessus tout, c’est ID des coréens A.T. Kenny et Kim Daewoo.  Il y a déjà quelques années que je connais cette série, on commençait à la traduire chez Kichigai, mais la motivation s’en allant avec le temps, la série est devenue inactive...

Mais nos amis de Korean Manga Translations sont là pour nous ! En effet cette équipe anglaise spécialisée dans le manhwa a sorti pour l’instant les 19 premiers chapitres de cette série mêlant culture orientale et occidentale.


Le groupe: de gauche droite:L'elfe-chan, le magos-guide, la prétresse amie d'enfance du guerrier,
le guerrier pas malin, le Nain grognon et enfin ID

Id c’est comme qui dirait Kenshin au pays de Lodoss : le héro ressemble aux samouraïs japonais, mais dans un monde occidental. Bon à vrai dire je n’ai pas encore tout lu, donc l’histoire  n’est pour l’instant pas très avancée, simplement ID va se joindre à un groupe d’aventurier validé ISO Héroic Fantasy (l’elfe-chan, le nain grognon, le guerrier pas très malin...) pour aller chercher le dragon sacré de la mort qui tue.
Seulement voila, avant d'aller se taper du dragon, faudra passer par un concours de magie, affronter tout pleins de gobs, de voleurs, de sorciers noirs (non non pas des marabou, mais des adèptes de la magie obscure)…  Une aventure pleine de combats, de fireball, de tornado-holy-wind, le minimum syndical en gros pour tout aventurier qui se respecte :)

Bref, si vous aimez l’héroic Fantasy, jetez vous là-dessus, vous ne serez pas déçu !

- page 1 de 2