Connect

Balise - Humour

Fil des billets

jeudi 30 juillet 2009

Pretty Face de Yasuhiro KANO: Twins power... ou presque!

Alors que Mx0 se termine chez Tonkam (le tome 10 est disponible depuis début juillet), je me dois de parler de l’œuvre précédente de Yasuhiro Kano : Pretty Face. Alors autant prévenir tout de suite, je suis un très grand fan de ce manga. Il est pour moi le fumoffu du manga : un manga où l’on se marre vraiment, du vrai comique de situation à la school rumble, pourtant rien ne laisse présager dans l’histoire que l’on est face à un chef-d’œuvre comique !


Masashi dans toute sa splendeur !

Masashi Rando, le bad-boy du lycée, ceinture noire de Karaté a un petit faible pour Rena Kurimi, la fille dont tous les gars du lycée sont amoureux… Hélas, avant d'arriver à trouver la force pour lui avouer ses sentiments, il est victime d’un accident de car… A sa sortie du coma, six mois après l’accident, il s’aperçoit que tout le monde le croit mort : en effet, il a été terriblement brulé durant l’accident et sa famille a confondu un des morts du bus avec Masashi . Le chirurgien esthétique qui lui a refait le visage a fait du bon boulot SAUF qu’il a prit comme modèle une photo que portait Masashi sur lui : une photo de Rina…  Et c’est là que le qui-pro-quo commence : Rina va croire que Masashi est Yuna, la sœur jumelle de Rina qui a fugué deux ans auparavant! C’est l’occasion rêvée pour Masashi de se rapprocher de sa chère et tendre Rina… sauf que vivre sous le même toit que la fille dont on est amoureux n’est pas si facile que ça en à l’air !


Masashi après transformation règle ses compte avec le chirurgien !

Ce scénario n’est qu’un décor dans lequel l’auteur enchaine une cascade de situations comiques ! Franchement, Pretty Face est un des mangas où je me le suis plus éclaté, un bol d’air frais amené par un auteur qui ne se prend pas au sérieux ! Comme je l’ai dit plus haut, je considère pretty face comme le Fumoffu du manga et pas la peine de dire que Full Metal Panic! Fumoffu est l’une de mes meilleures tranches de rigolade en animé ! Là où dans FMP, l'auteur s’appuie sur l’asociabilité de Sôsuke pour amener le comique, dans Pretty Face, ce sont les réactions de Masashi face à ce monde de fille qui s’ouvre à lui qui ne vont pas vous laisser de marbre. En effet, comment réagir quand Rina enlace Masashi croyant qu’il est Yuna ou lorsqu’il doit se changer dans le vestiaire avec les filles de sa classe ?  Je vous laisse découvrir tout ça, mais on arrive à penser comme le héros, c’est fou comment Yasuhiro Kano arrive à faire entrer ses lecteurs dans ses mangas, c’est un peu moins le cas avec Mx0. Faudra attendre sa nouvelle série pour en dire plus !


Rina-Onee-chan-moe-power !

Du coté du graphisme, Yasuhiro Kano nous propose un dessin typiquement shônen, mais possédant une pointe shôjo, c’est certainement pour ça que ce manga plait aussi bien aux filles qu’aux garçons ! D’ailleurs, là où l’auteur aurait pu se laisser aller en utilisant à outrance le fan service afin de contenter son lectorat masculin, il n’y a qu’une pincée d’ecchi bien légère, non non, Pretty Face n’est pas là pour que le lecteur se rince l’œil !

Si pretty face a un défaut, c’est sa longueur : six tomes! C’est horriblement court, mais déjà pas mal pour un premier manga ! L'épilogue nous laisse sur notre faim, heureusement, Mx0 est là pour prendre la suite, le scénario n’a rien à voir, mais ça suffit à compenser le manque :p Vraiment, Pretty Face est une perle qu’il faut acquérir, le petit nombre de tome fait que l’on peut posséder une série de qualité sans trop se ruiner, pour à peine quarante euros, offrez-vous une bonne tranche de rigolade !

lundi 27 juillet 2009

Mon Nabaztag et Moi #2: Après l'heure, c'est plus l'heure !

A priori ce problème était temporaire : ce soir les oreilles d'Arisu sont couchées, ce qui veut dire qu'elle s'est bien endormie à 23h ! Maintenant va savoir si mon Nabaztag va s'éveiller à 7h20 demain matin pour jouer la douce mélodie qui me sert de réveil...

dimanche 26 juillet 2009

Mon Nabaztag et Moi #1: Le spam c'est mal !

Hier aprem, en fouillant dans mes affaires, j’ai retrouvé ma palette graphique! \o/ Je me suis laissé tenter par un petit strip sur Arisu, mon Nabaztag, je pense que dans les prochaines semaines il va y avoir d’autres histoires dans le genre… Pourquoi ça ? Tout simplement parce que je m'éclate à dessiner et même si mes skills de dessinateurs sont assez faibles, je fais avec :p

J’ai utilisé le logiciel Open Canvas pour faire les dessins, et bien ça faisait quatre ans que je n’y avais pas touché et on peut dire que ça a évolué… il me tarde d’essayer le dernier Photoshop ! Adobe si tu me lis, ça serait gentil de m’envoyer une licence ! On peut toujours rêver...

mardi 14 avril 2009

Photon, plus c'est con... plus c'est bon

Il y a 12 ans de ça, sortait sur les lecteurs DVD japonais une série de 6 OAV : Photon the Idiot Adventure... Et ça pour être stupide, c'est stupide : Vous prenez un héros super fort mais super débile... un naruto puissance 10 (troll inside ;) ), vous l'entourez de filles nunuches et vous voilà dans ce qui ressemble à l'une des meilleures parodies sur le shounen jamais sorti en animé !


Photon et Keyne

Keyne, la petite fille du leader des rebelles luttant contre l'empire galactique, est poursuivi par le méchant conte Papacharino Après une course poursuite dans l'espace, le vaisseau de la rebelle s'écrase sur une planète désertique appelée Terre. Par hasard, Photon, un môme d'une dizaine d'année tombe dans l'aéronef alors qu'il tentait de retrouver sa grande sœur Aun, enfuie de chez elle pour aller retrouver le rockeur de ses rêves...  Suite à un concours de circonstances, Photon et Keyne vont se retrouver mariés... S'engage alors une bataille contre le conte Paparapacha qui a de sinistres projets... Ah oui une particularité de Photon, il est insensible aux armes à énergies et quasiment invincible... Il y en a qui vont morfler XD


Keyne et Aun

Alors graphiquement, Photon a gardé toute sa jeunesse de l'époque, l'animation, bien que sortie en 1997 est toujours belle. Les charadesigners se sont aussi lâchés sur les personnages, l'ecchi est 'achment présente, surtout dans le premier épisode (que ça soit au niveau des persos féminins ou masculins :p ). Mais c'est assez bien dosé, donc ça passe sans problème...


Papacha-samaaaaaa !

Le point fort de ces 6 OAV est l'humour, point d'humour pipi caca, on est quasiment tout le temps dans du comique de situation, l'opposition entre la douce Keyne et la furie Aun, les terribles FAILS du compte Papacharino ou l'incroyable force de Photon font que la majorité des scènes font sourire voir mieux :) Un point spécial pour la scène mythique de la rencontre de Aun et de Laman le troubadour XD ! Que dire de plus... ah c'est licencié aux USA, mais pas en France... vu la date de parution de ces OAV au japon, je pense que jamais ils ne sauront publiés en hexagone, dommage, on loupe un grand moment d'animation...

dimanche 5 avril 2009

Kamen Teacher de Tohru Fujisawa, le GTO du pauvre

Ah GTO... un grand moment de manga, du pur bonheur en page, comment rester insensible devant un magnifique Onizuka? Hélas, toute chose doit avoir une fin et Fujisawa a décidé de stopper sa série au tome 25. Seulement voilà, depuis Great Teacher Onizuka, c'est plutôt la traversée du désert pour Fujisawa. Ses nouvelles séries n'ont que peu marché : Rose Hip Rose/Zero sont passées inaperçues au japon et Tokko a malheureusement suivi le même chemin : les oubliettes. Mais Tohru Fujisawa n'a pas dit son dernier mon ou plutôt n'a pas tracé sa dernière ligne, en effet, il revient avec une nouvelle série : fini les hordes de monstres ou les demoiselles agents d'élites, dans Kamen Teacher, le mangaka renoue avec l'environnement qui lui a apporté la gloire : l'école et ses problèmes : en effet, le synopsis est très simple :

Deux nouveaux professeurs sont mutés dans une école très difficile près de Tokyo. Le premier prof : Araki Gouta s'occupe des cours d'histoire, son assistant  Juumonji Hayato quant à lui donne des cours spéciaux: des cours de sport où tous les coups sont permis, des cours où les plus récalcitrants des loubards vont être matés... Seulement voilà, Juumonji est un peu spécial, il porte un masque, il fait parti des Kamen Teacher, des professeurs possédants des autorisations spéciales qui interviennent dans les lycées à risque...


Araki Gouta le héros de l'histoire

Commençons par le point fort du manga : le graphisme : j'ai toujours été fan du style de Tohru Fujisawa, GTO lui a permis de stabiliser son style et c'est tant mieux, ce dessin est vraiment agréable à regarder !  J'ai lu sur plusieurs sites que Kamen Teacher était plus ecchi que GTO, et bien il va falloir m'expliquer où... Aucun débordement de ce coté là, les fans de Rose Hip Rose vont être déçus...

Kamen Teacher : le kamen Teacher
Le Kamen Teacher

L'histoire maintenant, c'est là que le bât blesse... et bien, c'est 'achement tordu, la paire Araki/Juumonji au début fait sourire, Araki est dans le rôle du bon flic et Juumonji dans celui du mauvais qui tape.. Sauf que c'est justement le coté "tape" qui coince, en effet, autant Onizuka dans GTO use parfois de la force pour résoudre les problèmes dans l'école, autant là Juumonji n'utilise que la force... C'est lourd. De plus, les gars de cette école sont assez timbrés pour jeter un prof par la fenêtre O_o, c'est pas un prof spécial qu'il leur faut c'est un passage devant un grand frère/juge/père fouettard, j'en sais rien... On peut rire avec des blagues sur les profs, mais on frappe pas les profs, surtout pas à tous les chapitres :p Alors là justement les gens vont dire: oui mais c'est ça qu'est beau, Araki prend le coups sans bronché et laisse Juumonji faire le travail afin que ces délinquants prennent pleine mesure de leurs actes au fur et à mesures des branlées qu'ils se prennent par le Kamen Teacher. Et bien c'est pareil, un prof ça frappe pas les élèves -_-, Je sais pas à quoi pense Fujisawa, mais tout ça ne mène pas loin... Bref, ce manga continue la triste série des mangas oubliés au bout d'un mois (série de 4 volumes):  dessin agréable mais aucune profondeur dans la narration, on se retrouve face à une succession de junkies que le Kamen Teacher torche à la petite cuillère, vraiment pas passionnant...

Kamen Teacher : Ichimura, la prof qu'on aime <3
Ichimura, l'une des deux présences féminines du manga.

 

dimanche 15 février 2009

Harry potter au pays du manga


J’aime la série Harry Potter, c’est un fait. Et je suis pas le seul, la saga de J.K. Rowling inspire pas mal de cercles de doujinshi. Et oui, seuls les amateurs peuvent réaliser des histoires sur Harry Potter sans risquer les foudres des éditeurs de la célèbre saga.

Parmi la dizaine de doujin que j’ai trouvée sur le net (doit en avoir plus… ), quelque uns ont retenus mon attention, je ferai un rapide tour plus tard de ces œuvres...


Harry, Ron et Hermione

Harry Potter, c’est surtout apprécié des filles, allez savoir pourquoi, mais c’est la réalité, c’est donc très souvent des auteurs féminins qui ont réalisés ces mangas. On retrouve alors pas mal de mangas de types « yaoi », gay pour faire simple.  Le yaoi en soit, ça ne me dérange pas. Mais je ne peux pas lire une histoire où Fred et Georges Weasley  font des galipettes sous les draps. Il n'y aura donc pas de commentaires sur ce genre. Je vais rester dans le soft :) Il va de même pour le hentaï, je suppose qu’on doit en trouver, mais c’est pas ici que l’on en parlera.

Bref, les doujins que j’ai sélectionnés mettent en scènes les différents héros de la série dans différentes scènes rigolotes, le plus souvent, il n’y a aucun spoiler,  à l’inverse, certaines histoires illustrent des scènes clefs de la série, c’est bien entendu le plus souvent rempli de références aux livres… Donc à lire avec prudence si vous n’avez pas fini de manger les 7 tomes…



De droite à gauche : Severus, James, Sirius et Remus


Le premier doujin se nomme Harry Potter to Himitsu no Hanazono (Harry Potter et le jardin des secrets). C'est le cercle Office Akujo qui s'est chargé de l'affaire
Il est composé de 3 chapitres : le premier montre une Hermione amoureuse de Drago ! OMG ! C'est assez sympathique à lire et ça fait largement sourire, enfin surtout la réaction de Harry et de Ron :p Le second chapitre est quand à lui consacré à la tignasse de Harry et le troisième montre la neige à Poudlard...


Ron et Harry soulèvent la cape d'invisibilité et découvrent...


Un autre doujin à la limite du shounen Ai (relations ambiguës entre les persos masculins) qui m'a fait sourire sur nomme Ping Pong Wars de Omega2-D : l'histoire se passe à l'époque de James Potter . Les 3 maraudeurs ont décidé d'emmerder une fois de plus Severus. Ils vont donc dans le but de le ridiculiser faire une sorte de strip ping pong, celui qui perd retire un vêtement, sauf que... Severus est champion de Ping pong... Est attrapé celui qui croyait prendre XD.

L'image qui suit quand à elle est tirée d'un doujinshi nommé Roof Garden, on y voit certaines scènes de la vie de Harry (la mort de ses parents, sa rencontre avec Tom...). Ici rien de drôle, c'est tout simplement dramatique...


Lily Potter (Scène de Harry Potter à l'école des Sorciers)

Il y a des dizaines de doujin, pour les plus curieux, dirigez vous vers la page Daily-manga, une recherche avec Harry Potter comme mots clefs et vous voilà servis ! Ce qui est vraiment intéressant , c'est la façon dont sont représentés les différents personnages: par exemple, jamais Harry ne ressemble à Daniel Radcliff, les personnages sont très proches de la description originale faite par J. K. Rowling, et ça, c'est génial !

Sources : Harry Potter to Himitsu no Hanazono se lit chez Aku-Tenshi et Ping Pong Wars se lit chez OtakuPink

jeudi 24 juillet 2008

Slayers, la révolution est là... ou pas

Ayé, ça doit faire combien de temps... 10 ans qu'on attend, la saison 4 de Slayers est là ! Je ne suis pas du genre à faire des article sur un épisode ou décrire en détail toute les scènes clefs, mais là, je me devais de parler de cet Anime, Slayers est certainement l'un des premier anime "récent" que j'ai vu, la petite chose qui m'a fait aimer les mangas ! C'était l'époque des LAN où l'on échangeait quelques épisodes par-ci par là car on n'avait que des disques durs de 10go :=)

Donc je disais, Lina et Goury sont de retour et ça va faire mal ! Un nouveau démon menace la vie paisible de nos héros, il va falloir aller lui botter le cul à coup de Dragon slave ou de Ragna Blade ! Et rien que pour entendre de nouveau Lina crier DRAGONNNNNNNNNNNNNNNNNN SLAVVVVVVVVVVVVVVVVVVVVEEEEEEEEEEEEE, je vais me regarder cette série...


Ouhla, c'est beau comme dessin...

Enfin, c'est ce que je pensais avant d'avoir vu le premier épisode, parce que là, je suis vraiment déçu, j'ai trouvé ça bof bof.

Les raisons ? L'animation et le style ont à peine évolué depuis ces 10 dernières années, alors je pense que c'est voulu pour ne pas mécontenter les grand fans, le seul problème, c'est que les fans de la première heure, et bien ils sont mariés et ont des enfants et regardent plus vraiment d'anime, le jeune public/nouveau public risque de trouvé ça bien fade par rapport aux nouvelles séries d'héroic fantasy style Tower of Druaga. Dans Slayers révolution tout semble fade, même la voix de Megumi Hayashibara a perdu de son éclat. Vraiment les gars de J.C. Staff auraient dû repenser le concept et sortir une Lina Next-gen, car là, on s'emmerde, les gags sont toujours les mêmes Goury stupide / Lina plate / Lina mange...

Au nom des trois premières saisons et des divers films sortis, je pense que je vais suivre la série encore durant un ou deux épisodes et si jamais ça reste dans l'état, et bien adios Lina Inverse et tant pis.


Lina et Goury après leur repas...

- page 2 de 3 -