Connect

Balise - Mecha

Fil des billets

vendredi 10 juillet 2009

Break Blade de Yunosuke Yoshinaga, que la force soit avec le mecha !

Ce manga, ça va faire plus de 6 mois que je veux en parler, mais le manque de temps, les jeux vidéos toussa...

Bref, il y a quelques jours, Doki-Doki, l'éditeur qui édite entre autre le somptueux Cortège des cent démons a annoncé l’acquisition du manga Break Blade de Yunosuke Yoshinaga. et cette semaine, on pouvait lire sur Akenaide yo~ que l’adaptation animé du manga allait commencer. Il est temps de rendre justice à cette œuvre bien sympathique.


La belle et l'golem

Break Blade c’est quoi ? Et bien Yunosuke Yoshinaga nous conte l’histoire d’un jeune homme qui va se retrouver malgré lui mêlé à la guerre opposant les deux plus grosses nations du globe…

Et là on me dit… vachement original comme scénario… oui MAIS !

Le monde où se passe l’histoire est une planète où ses habitants peuvent utiliser une sorte de magie. Cette « Force » sert de combustible à toutes les machines crées par ces gens là. Pour faire simple, c’est l’électricité de chez nous, vraiment pratique pour lutter contre le réchauffement climatique…

Le seul problème c’est que notre héros n’a justement pas la Force, il vit donc à l’écart de ce monde dirigé par la magie. C’est un paysan en gros. Mais c’est un paysan instruit, il est quand même allé à l’académie militaire faire des études. Là bas, Lygatto s’est lié d’amitié avec 3 personnes : Hozul, Shigwen et Zesu.

Break Blade - Lygatto, Zesu, Hozul et Shigwen
Les quatre amis à l'académie militaire...

Quatre ans après l'académie, Lygatto se retrouve convoqué par Hozul qui est dorénavant à la tête du royaume. Alors que Hozul montre à Lygatto un étrange golem (les golems sont des Zaku en plus cheap) découvert lors de fouilles archéologiques, le royaume se fait attaquer par une armada de golems menée par Zesu. Lygatto se retrouve aux commandes du golem mystérieux qui contrairement aux autres choses de ce monde n’utilise pas la Force pour se mouvoir… Le pire, c’est que ce golem est super fort…

La lutte fratricide vient de commencer… Pour résumer les personnages, on a :

Lygatto Arrow, une des seules personnes au monde à ne pas pouvoir utiliser la Force.
Hozul, roi de Krishna
Shigwen, reine de Krishna et membre du comité scientifique du royaume.
Zesu, membre de la fédération d'Athen, il dirige une escouade de golem.

Quand j’ai commencé à lire Brake Blade, je me suis senti en terrain connu : Gundam SEED. Les deux meilleurs amis du monde qui vont se combattre à mort, Lygatto à l’instar de Kira se doit de protéger Hozul et Shigwen… et tout comme Kira, il saura à merveille après quelques temps manœuvrer le golem comme si il avait fait ça toute sa vie… Sinon il y a une chose que j’apprécie fortement dans Break Blade, c’est l’âge des protagonistes : le héros a 25ans! Putain, il a pas 14 ans comme Seyar, non il a 25 ans !!! C’est tellement rare d’avoir un héros de shounen qui dépasse la vingtaine que je me devais de préciser ce point !


Coté graphisme, on est en terrain connu, rien de bien nouveau, le dessin est propre, les traits sont clairs, rien à critiquer. Par contre nos amis fans d’ecchi vont être déçus, il y a 3 pages que l’on peut qualifier de pantsu shot sur le 3 premiers tomes du manga ! Fans d’Ikkitosen, passez votre chemin !


Golem VS Golem

La trame scénaristique quand à elle est plutôt bien faite, on voit bien où veut nous mener l’auteur mais l’on devine déjà pas mal de choses…

Affichage du spoilerMasquer du spoiler

Ça sent foutrement le Scrapped Princess ça…

Mais bon, le fait que l’histoire soit sympathique sans trop prise de tête m’a amené à passer un bon moment, j’attends avec impatience la version de Doki-Doki du manga, ça me fera une occasion d’acheter une seconde série chez cet éditeur…

mercredi 24 juin 2009

Transformers 2: les mechas qui se tapent dessus, moi j'aime !

Nous y voici, la suite tant attendu (par moi en tout cas) de Transformer est arrivée! Ce soir, c'était l'avant première de Transformers: la revanche (en anglais : Transformers : Revenge of the Fallen), celui ci sort demain dans tous les bons cinémas de France (et d'ailleurs ? ). Alors que dire... Et bien ça pète ! Je suis définitivement un fan de Shia Labeouf, de Megan Fox et de Michael Bay qui maîtrise parfaitement cette valse d'effets spéciaux et qui encadrent de façon géniale les acteurs dans des successions en chaine de scènes à couper le souffle !

Pour ceux qui ne connaissent pas l'histoire ou qui n'ont pas vu le premier (ce qui signifie en gros la même chose), voici un petit rappel de ce que sont les Transformers. Ce sont des êtres robotiques qui peuvent se transformer en objet du quotidien afin: voiture, camion, cassette vidéo... Le héros va se retrouver mêler à la guerre qui sépare les deux races de robots, d'un coté les Autobots (les gentils) menés par le charismatique Optimus Prime et les Decepticons dirigés par le machiavélique Megatron. Sam possède un objet qui permet aux robots de trouver une source de pouvoir incommensurable.


Optimus Prime face à Sam

Dans le 2, Sam se retrouve à nouveau pourchassé par les Decepticons... Sam voit des choses (non pas des gens qui sont morts), il voit des runes convoitées par les Decepticons.


La bande annonce...

Coté bande son, c'est hyper dynamique, pour vous faire une idée de l'OST, jetez un coup d'oeuil par ici, on retrouve pas mal de poids lourds de la musique jeunz rebelle à la Linkin Park ou Nickelback et comme dirait grand mère michu, ça envoie du steack! Cette bande son s'intègre parfaitement aux scènes du film, que vaudrait une belle explosion sans du gentil rock/metal pour agrémenté le tout. Et des explosions, on peut dire qu'il y en a ! Mickael Bay s'est fait plaisir ! Un peu trop diront certains, car en effet, la romance entre Sam et Mikaela est un peu éclipsée par les combats des robots... En même temps, c'est pas plus mal, ça évite les lourdeurs genre "l'attaque des clones"... Autre point, l'humour est omni-présent, j'ai franchement bien rigolé durant certaine scène, même si parfois, Mickael Bay se laisse aller avec de l'humour facile qui fera rire les plus jeunes d'entre nous, mais c'est assez bien dosé dans l'ensemble... Parents et enfants, tout le monde y trouve son compte !


Sam (Shia Labeouf) et Bumblebee

Alors OUI, j'ai aimé Transformers 2: la revanche... mais p*taing c'est quoi ce titre, c'est abrutis de traducteurs n'ont pas lu le synopsis... il est où le FALLEN ????, bref ! OUI j'aime les Transformers, OUI je vais acheter le Blu-ray quand il sortira et OUI, je vais voir le troisième film en 2010 ! Pour le plaisir, voici la boite à question du grand journal avec Shia Labeouf et Megan Fox:



samedi 15 juillet 2006

Gundam SEED Stargazer #1: de l'engrais pour la GRAINE

14 Juillet... me semblait bien que c'était une date importante.... euh c'est pas le jour où des gens ont pris une prison ça?..... peut-être... mais en tout cas c'est le jour où sort le premier OAV Gundam SEED Stargazer...

20h30:
Bon en attendant que l'OAV arrive sur mon pc, hop hop je me fini de lire les "Monsieur est servi", c'est de la vrai saloperie les dédicaces, on fait mettre un autographe sur le premier tome et on se sent obligé d'acheter les suivants.... Qui aurait penser qu'un jour je me lirais les Hanaukyo Maid Tai XD....

23h30:
Ayé c'est vu.... alors que dire.... Sunrise a peut-être trouvé un moyen de sauver SEED! Youpie! En effet, Stargazer se passe en l'année CE 73. Soit au même moment que Destiny, L'OAV commence lorsque les débris de Junius Seven s'écrasent sur Terre. Le décors prend place dans une mégalopole (po vu exactement où c'était... parlent vite ces japonais), la ville en plus de se faire raser par les débris de la colonie et le tsunami qui s'en suit, la cité se fait attaquer par un DINN venu semer la panique.

Et c'est là que Stargazer change tout! En effet, pour combattre le DINN, les humains ne font pas appel à des super-ms-de-la-mort-qui-tue, mais ils le font à l'ancienne, avec des chars, des hélico....Pas de Kira, pas de SEED, pas de facilité (en même temps, à ce même moment dans Destiny, il y a Lacus qui chante Field of Hope et Kira est planqué avec les momes à se demander si il doit prendre place dans cette guerre) et c'est tant mieux! On ressent mieux la difficulté du combat, pas simplement un tir de laser pour abattre un MS.

Maintenant reste plus qu'à voir les 2 prochains OAV, mais ça devrait être pareil dans l'ensemble, sans implication dans l'histoire de Destiny, mais plutôt comme une histoire parallèle, un peu comme les Astray par rapport à SEED. Ils auront peut-être même la même utilité (expliquer les trou scénaristiques, encore que ça va être dur d'expliquer Destiny qui n'est basé que sur des incohérences  ;) ). Niveau graphique Sunrise a fait un petit effort (chouette j'ai po vu deux fois la même scène dans cet épisode), Mais bon on retrouve toujours les mêmes problèmes au niveau chara-design, on voit arriver dans SEED la méchante de fafner :) Limite abusé, reste à savoir si elle va avoir la même fin ^____^;

mercredi 17 mai 2006

Gundam SEED, la graine du succès...

Kira et Lacus
Il y a quelques mois, je postais un message sur Haro-Haro, ma bébète fétiche tirée de l'univers Gundam et plus particulièrement SEED (même si comme je l'ai dit, Haro est apparu avant SEED). Je vais exposer ce que sont les séries Gundam SEED.
Depuis toujours, les séries gundam se situent dans un monde futuriste où les hommes sont capables de vivre dans l'espace dans des colonies. Des sur-hommes avec des pouvoir psychiques apparaissent dans nombre des séries gundam (les new-types...). bon en même temps, j'ai pas vraiment maté de série gundam...  Le mieux est d'aller jeter un coup d’œil sur http://www.gundam-france.com/ et vous saurez tout :)

SEED : Un scénario qui reprend la trame habituelle.

Bon reprenons, SEED.... bah en fait, SEED se place dans un autre monde, dans la Cosmic Era, en l'année 71.
Une guerre s'est déclarée entre la Terre et les colonies spatiales. En effet, les habitants des colonies (PLANT) sont des êtres génétiquement modifiés, les "coodirnators" qui sont supérieurs aux gens normaux, les  "naturals", la génétique aidant bien entendu. "Bonjour je voudrais un fils blond aux yeux bleus qui sache jouer du piano et qui ne soit jamais malade".
Une haine féroce apparaît au sein des naturals et certaines grandes têtes du monde fondent le 'blue cosmos', une sorte de confrérie anti-PLANTiens. La guerre démarre lorsque pour annihiler les PLANTiens, blue cosmos utilise l'arme nucléaire sur l'une des colonies...
Et ça fait 11 mois que ça dure...
Notre héros, Kira Yamato est un simple étudiant dans une colonies spatiale neutre, loin de toute cette guerre, il a un projet tout autre en tête: la jolie Flay. Mais les Zaftiens arrivent sur cette colonies pour voler la dernière invention terrienne: 5 nouvelles armures mobiles, des GUNDAMs. Kira se retrouve aux commandes du GAT-X105 Strike, ses gènes de coordinateur vont l'aider à manœuvrer la machine à merveille... Va s'en suivre une course poursuite dans l'espace pour tenter de rejoindre la Terre en un seul morceau...

Pour résumé, malgré une trame classique mais efficace, on est plongé dans l'aventure dès le premier épisode, les scénaristes ont concoctés de bons rebondissements qui tiennent le spectateur en haleine jusqu'au bout.

Approche technique

Graphiquement, Gundam SEED est beau, l’animation fluide et les CS assez bien incrustés. On reconait la touche de Hisashi Hirai au niveau du chara design (Scryed, Infinite Ryvius et plus récemment Fafner), on pourrait contester la quasi-ressemblance de tous les protagonistes, mais bon, ça ne choque pas pour la première saison, pour Destiny, c’est autre chose ;).

Parlons maintenant des musiques, bah rien à dire là dessus, c’est joli, même très jolie, quoique un peu discret sur certaines scènes, les symphoniques de Toshihiko Sahashi sont magnifiques…. Le tout est accompagné de génériques somptueux (ahhhhhhhh Anna Ni Ishoudatta No Ni *_*) ou tout simplement les Insert Song comme Akatsuki no Kuruma de FictionJunction YUUKA pour accompagner les moments forts de la série, imaginez une scène de destruction massive accompagnée d’un musique déchirante >___< de ce coté là, Sunrise à réussi son coup !

Les gros défauts
 
La première chose que je trouve inacceptable (euh comme dirait mon pote Haro, midomitakunai!) se sont les reprises des scènes tout le long de la série, je m'explique: On voit une bataille, on dit, ouais super, c’est beauuuuuu, et la bataille d’après, on revoit le même MS se faire démonter par le même laser, Il y a un mec, on doit le voir mourir 30 fois dans la série *le pauvre*.
La seconde chose qui est dommage dans gundam SEED, c'est la puissance des robots, surtout dans Destiny, les Gundams peuvent détruire un croiseur en 1 tir, forcément les batailles sont vites expédiées :).

Les personnages

Là se trouve la grande force de Gundam SEED : la psychologie des personnages, commençons par le héros, Kira Yamato. Lui n’est que peu concerné par la guerre ravageant la terre, il est dans sa colonie d’Héliopolis à des milliers de kilomètres de là, il préfère se concentrer sur Flay, une de ses camarades de classe… Il veut pas se battre, mais va devoir le faire car lui seul peut contrôler le Strike, pour sauver ses amis et les protéger de ZAFT… Mais Kira se trouve face à un dilemme, l’ennemie qu’il doit combattre est en premier lieu son meilleur ami qui s’est engagé dans les forces ZAFTiennes : Asran… Et ça va compliquer les choses… De plus, le pauvre Kira est torturé mentalement par Flay… le poussant presque à s’auto-suicider lorsqu’il va au combat… Mais heureusement pour lui, il trouvera une épaule (euh pas que l’épaule) amicale dans la personne de Lacus.
A coté de Kira, le renfermé, il y a son opposé, Cagalli, le garçon manqué avec laquelle Kira va s’entendre comme frère et sœur, alors que Asran va plutôt s’entendre avec elle comme Mari/Femme ;).

Et j’allais ne pas parler de Lacus…. Ah ma douce Lacus, certainement mon perso préféré de tous les animes. Perso attachant, qui au début peut paraître pas très concernée par ce qui l’entoure, mais on s’aperçoit vite qu’elle cache bien son jeu et qu’elle n’est pas ce qu’elle paraît être… Une idole de PLANT….

Sunrise a réussi à faire un perso torturé mentalement mais pas con et stupide comme Shinji Hikari… chose qu’ils feront avec Shin dans Destiny.

De plus, SEED pose de grandes questions sur la tolérance de l’homme et des questions éthiques sur le clonage, d’ailleurs le scénariste de Sunrise prend position ouvertement, le clonage est mal ;) Quand on voit la folie du méchant, un pauvre petit clone, cha ne fait aucun doute…

SEED Anime, SEED Manga, SEED Jeux Vidéo…

Bandai comme à son habitude aime bien les produits dérivés et aime bien gagné des sous :) Alors ils ont adapté SEED en manga papier, un espèce de shoujo pas beau, un truc à se torcher avec, enfin bon… tous les goûts sont dans la nature (Mwu ressemble à Aerith de FF7, c’est pour dire -_- ). Autant la série papier sur SEED ne sert à rien, autant le manga Gundam SEED Astray est intéressante, elle raconte l’histoire de mercenaires vivants au même moment que les évènements de SEED. Une histoire parallèle qui permet de lever le voile sur certaines interrogations…
Et enfin Bandai a sorti quelques jeux vidéos adaptant la série, j’ia en premier lieu joué à Gundam SEED sur GBA, bon là c’est un jeu de Baston avec les MS, j’ai ensuite joué à son copain Gundam SEED Destiny, même chose, même combat, à la différence près que l’on pouvait acheter des robes à Lacus, grande différence pour le fan que je suis.
J’ai ensuite tatonné le joystick sur Génération of CE, un tactical RPG qui reprend le scénario de SEED et de Destiny avec en plus les scénario des Astray, pas mal du tout, sauf la partie Destiny que je n’ai pas fini… Shin quand tu nous tient…
Et enfin, le grand jeu sur lequel j’ai vraiment pris plaisir à jouer, c’est Gundam SEED Destiny : Union VS ZAFT, un jeu de shoot Gundamesque, une pure merveille (enfin lorsque l'on est fan de GSEED) ^___^ ;

Gundam SEED Destiny On prend pas les mêmes et on recommence

Gundam SEED est au début prévu pour 1 seule saison, mais rapidement les fans sont là et 6 mois après la fin de la série sur les chaînes TV nippones, on apprend qu'une suite est prévue: Gundam SEED Destiny et qu'elle se passera 2 ans après SEED, mais que les héros changeront.... bouhhhhh

2 ans se sont écoulés, les hostilités ont à moitié cessé et les héros de la premières saison (enfin les survivants) sont parti se reposer dans leur coin… Seul le gentil Asran reste fidèle au poste et apparaît dès le début de l’éiposde 1, *chouette idée* sommes-nous dit, ça changera de Kira, bah en fait…. Ils auraient dû s’abstenir car la saison 2 est à chier, enfin jusqu’à l’épisode 14 ou le Héros revient parmi les siens ;) Ils ont fait le choix de prendre comme perso principal un shinji hikari (tiens il s’appelle shin, c’est la moitié d’un shinji, déjà que shinji était po fini alors là…) à qui il manque une case à cause de la mort de ses parents et de sa petiote de sœur.
Pour le soutenir moralement, il aura le droit à une fille qui ne sait pas piloter (elle est au pilotage de Gundam ce qu’est Anna Anna Kornikova au Tennis). Foutez en face des méchants pas gentils choutés à la coke, rajoutez des MS surpuissants qui ressemblent à rien (n'en a un qui renvoie les laser à leur destinataire, qui a 4 modules qui se détachent et qui au choix attaquent avec des lasers embarqués, ou bien forment un bouclier infranchissable... on peut pas vraiment faire mieux... ah si il lui manque l'invisibilité! ) et vous avez le tableau de Destiny.
La seule chose à retenir de Destiny est le premier Ending chanté par Nami Takami, Reason, ça c’est de la chanson, même 1 an après son passage à la télé, Reason est toujours dans ma playlist.

La suite ?

Pour conclure la série, Sunrise va sortir 3 OAVs nommées Stargazer. Ouf il était temps que ça se finisse tout ça, la Dream-Team Strike-Freedom/Justice/Akatsuki est imbattable, faisons un joli épilogue à tout cha et hop, on fait une nouvelle série dans un autre monde.

Les produits dérivés

Là on arrive dans ma catégorie, si il y a bien une série où j’ai des goodies c’est bien celle là… Bandai s’en est donné à cœur joie pour les produits dérivés de cette série, comme pour tous les Gundam, il y a de nombreuses versions à monter et à peindre soit-même (jamais été fan des maquette moi). Moi j’ai pas pris les models-kits, j’ai jeté mon dévolu sur 2 choses dans gundam SEED : la première est Haro-Haro, je dois en avoir une 30ène différents, et ça ne va pas s’arrêter ! Ma seconde collection se trouve être tout produit dérivé sur Lacus Clyne, l’héroïne de SEED et copine de Kira. De ce coté là, je veux bien l’avouer, je suis un otaku ^_____^, je dois avoir à peu près toute les figurines de lacus qui traînent sur le net, à vrai dire il m’en manque surtout une mais elle est à plus de 400€ et introuvable… Je l’aurait peut être un jour !

Gundam SEED? Oui mais pour qui?

La question du public est rarement abordée dans les shounen, au début créé pour un auditoire masculin, gundam seed s'est vite trouvée des suportrices acharnées, lorsque je parle de cette série aux gens, tous me regardent avec un air ahuri en me disant "mouarf non, j'en veux pas, j'ai vu un gundam dans ma jeunesse, wing me semble-t-il, bah j'avais pas aimé"... bah justement SEED n'est pas Wing et quand on montre le premier épisode aux gens, ils veulent tout de suite les suivants...