Connect

Balise - Science Fiction

Fil des billets

lundi 6 mai 2013

Star Command - Le Theme Hospital intergalactique est arrivé sur iOs.

Star Command - Vers l'infini et au delà

Il y a quelques temps, un kickstarter avait attiré mon attention, il s'agissait d'un jeu pour smartphone au doux nom de Star Command. Le jeu n'a pas eu de mal à recevoir la somme demandée sur le site de crowdfunding. Et quelques mois plus tard, nous y voilà, le jeu est enfin sorti sur iOs. Je ne pouvais que me jeter dessus! A vrai dire, mes pauses déjeuner de la semaine dernière y sont passées. Ce jeu est monstrueux et addictif! Attention, préparez-vous à lâcher 2,99€!

Lire la suite...

lundi 22 février 2010

So say we all - Caprica: La genèse des Cylons !

Ah~ Battlestar Galactica… MA série S-F: pendant 10 ans j’ai suivi avec acharnement StarGate SG1, mais j’ai vraiment pris une claque pendant 4 ans avec BSG, mais comme toute bonne chose, il y a eu une fin… et quelle fin \o/ Mais voilà, quand il y en a plus, il y en a encore: Sci-fi a commandé >Caprica< une suite à la franchise, ou du moins un préquelle qui va expliquer pas mal de choses...

Lire la suite...

jeudi 13 août 2009

Un avant-goût de 15 minutes d'Avatar au cinéma : le 21 Aout !

Quel cadeau ! La fox a décidé de projeter 15 minutes de son nouveau film Avatar en avant première dans 12 cinémas français ! Le tout en 3D ! Pour ceux qui ne connaissent pas ce film, c'est le futur chef d'œuvre de James Cameron (Terminator, Titanic...), c'est annoncé comme le film qui marquera la décennie qui vient: intox ou réalité? Mieux vaut aller jeter un coup d'œil, d'autant plus que c'est entièrement gratuit !


La bande annonce...

Contrairement à ce qui est dit à pas mal d'endroits, Avatar n'est pas l'adaptation du manga omonyme, il ne s'agit pas de l'histoire de l'héritier du vent ou je ne sais quoi, Avatar, c'est la guerre ! Une guerre opposant les natifs d'une planète et une organisation militaire qui a bien l'intention de piller les ressources de cette Terre.


Artwork du jeu

Voici la liste des cinémas qui participeront à l'événement, il y aura une représentation toute les demi-heures à partir de 18h30 :

Paris et Cie:

  • Lieusaint: Gaumont Carré Sénart
  • Marne la vallée: Gaumont Disney Village
  • Paris: Gaumont Champs-Elysées Marignan
  • Paris: Gaumont Opéra (côté Capucines)

Les pleutres:

  • Bordeaux: Gaumont Talence
  • Lyon: Pathé Carré de Soie
  • Marseille: Pathé Plan de Campagne
  • Montpellier: Gaumont Multiplexe
  • Nantes: Pathé Atlantis
  • Rennes: Gaumont
  • Rouen: Pathé Docks 76
  • Toulouse: Gaumont Wilson

Youhou ! On a une projection à Toulouse \o/ Pour une fois que nous, les non-parisiens ne sommes pas oubliés dans ce genre d'évenment ! C'est donc le vendredi 21 aout que ça se passe ! Jetez-vous sur l'occasion, faudra attendre décembre pour voir la suite !

samedi 18 juillet 2009

Someday's dreamers, quand la magie rencontre la poésie...

Mahō Tsukai ni Taisetsu na Koto titre

Il y a des choses qui vous touchent plus que d'autres, Mahō Tsukai ni Taisetsu na Koto allias Someday’s dreamers~L'essentiel pour un sorcier fait partie de ces petits je-ne-sais-quoi qui ne me laisse pas indifférent…

Maho Tsukai ni Taisetsu na Koto - Yume à Tokyo

Comme son nom l’indique, Mahō Tsukai ni Taisetsu na Koto est un manga qui parle de magie. Kumichi Yoshizuki et Norie Yamada narrent les péripéties d’une apprentie sorcière confrontée aux difficultés de la vie quotidienne. Imaginez un monde où les sorciers et les humains cohabitent plus ou moins paisiblement. La sorcellerie est régie par le ministère de la magie au grand jour (pas comme dans Harry Potter par exemple). Afin d’acquérir son diplôme de magie, Yume va quitter sa ville natale du fin fond de la campagne japonaise pour devenir l’apprentie d’une magicienne tokyoïte reconnue.

Maho Tsukai ni Taisetsu na Koto - Yume smile

Seulement voilà, le professeur n’est pas unE magicienne, mais un magicien. C'est donc chez Masami Oyamada qu'elle va vivre le temps de comprendre et d’assimiler les responsabilités qu’ont sur les épaules les mages. Le seul problème est que Yume est plutôt du genre introverti et qu’elle n’apprécie pas vraiment le fait de vivre sous le même toit qu’un homme. De plus Masami semble porter un lourd fardeau… Ce qui ne facilite pas la communication entre les deux personnes !

Mahō Tsukai ni Taisetsu na Koto - Yume rencontre Masami
Quand Yume rencontre Masami

Il y a deux choses qui m’ont marqué dans ce manga : la plus voyante est la touche graphique de Kumichi Yoshizuki rappelant celle de Makoto Shinkai. On retrouve ce style de dessin dans les trois séries tirées de l’univers de Mahō Tsukai ni Taisetsu na Koto : Natsu no Sora, Someday's Dreamers et Spellbound. Je n’ai pas lu le premier ni le dernier, je sais juste que Spellbound est édité aux usa par Tokyopop, on peut donc espérer une arrivée de la série d’ici pas longtemps. Et il y a pas à dire, le dessin est vraiment joli, les pages couleurs et les arts sont d’une beauté sans pareil.

Mahō Tsukai ni Taisetsu na Koto - Yume en action
Yume en action

Bref je suis fan, mais revenons à nos moutons, enfin, à nos magiciennes. Le second point fort de la série est la façon dont est narrée l’histoire. C’est calme, paisible, aucune violence, la scénariste Norie Yamada amène à réfléchir sur certains points noirs de notre société. On se retrouve très souvent  à penser quelle serait notre réaction ou nos actes dans telle ou telle situation si comme Yume ou Masami on possédait des pouvoirs pouvant changer radicalement la vie des gens.

En effet, dans ce monde, Yume peut par exemple créer des valises entières de billet,  ce qui, on va en convenir est un bon coup de pouce dans la vie… Mais comme dans tout manga possédant une morale, Yume apprendra que l’argent de résout pas tout, la facilité mène souvent à des plus gros problèmes, la magie est utile mais elle peut rapidement devenir un handicap si le lanceur de sort n’a pas les épaules solides:  Yume se retrouve souvent face à l’incompréhension et même parfois la haine des gens normaux.  On se demande même si le fait d’être un magicien n’est pas plutôt une malédiction qu’une bonne chose…

Maho Tsukai ni Taisetsu na Koto - Yume et Masami chez le client
Yume et Masami en clientèle

Certains diront « ouais c’est nul, il se passe rien ». Oui c’est vrai, il n’y a pas de Spell Fight, pas de boules de feu qui dévastent des quartiers de Tokyo entiers à la Nanoha. Non non, dans Someday's dreamers, la magie est belle et n’est utilisée que de façon subtile et réfléchie afin d'aider les gens. Comme dirait le grand philosophe Ben Parker, "With great power must come great responsibility", et c'est bien de ça dont parle le manga.

Mahō Tsukai ni Taisetsu na Koto Yume

Que dire de plus ? Courrez acheter Someday's Dreamers en manga chez Panini Manga ou les DVD chez Dybex. C'est la première fois où je trouve qu'un anime possède la même force que le manga dont il est tiré ! Vraiment, Maho tsukai tai ni Taitetsu na Koto est une ode à la vie, une invocation de poésie, une invitation au rêve, c’est cette petite chose qui à l'instar d'un joli paysage vous donne un petit frisson. Ce petit moment où l’on se dit que vraiment, la vie est belle.

lundi 13 juillet 2009

Titan AE - L'aventure spatiale au creux de la main.

Titan AE - Cale et Akima Rencontre

Ce soir, il fait beau sur Toulouse, on voit les étoiles, ça m'a donné envie de regarder une énième fois le chef d’œuvre animé de Don Bluth et Gary Goldman : Titan A.E.

Titan A.E. est un film qui approche des 10ans, sorti en 2000, je n’avais à l’époque pas pu le voir au cinéma, je l’avais découvert comme bon nombre de jeunes de 15ans sur le disque dur d’un joueur lors d’une LAN. J’ai depuis bien entendu acheté la jolie édition collector du film.

Titan AE - Cale et Korso face aux Drejs
Oups, les méchants sont là !

Ceux qui me connaissent ou qui lisent régulièrement ces pages savent que je suis un grand fan de star war, de stargate ou autre Battle Star Galactica bref, j’aime tout ce qui peut avoir un rapport avec la science fiction. Titan A.E. s’inscrit dans cette catégorie :

Au début du 3ème millénaire, l’humanité est sur le point de créer une chose qui va bouleverser la place de l’homme dans l’univers : le projet Titan. Hélas, les Drejs, une race extraterrestre n’entend pas perdre sa place de race dominante, elle lance donc une offensive directe sur la Terre. Le résultat est édifiant, la planète Terre est détruite et seuls quelques milliers d’humains ont réussi à survivre.

Titan AE - Kaboom la Terre
Kaboom la Terre

Quinze années ont passé, les survivants vivent maintenant dans des colonies spatiales, mais on est bien loin des colonies de PLANT de Gundam SEED, là c’est plutôt des bidonvilles de l’espace. Cale Tucker, le fils du savant qui mit au point le Titan s’est retrouvé après sa fuite de la Terre sur une colonie de ferrailleurs de l’espace. Il est devenu un jeune homme aigri et rebelle. Il va se faire embarquer par Korso, un ami du professeur Tucker devenu maintenant capitaine d'un vaisseau, pour retrouver la trace du Titan, le dernier espoir de l’humanité…


La bande annonce...

Et là tout de suite on comprend le titre : Titan A.E. - Titan After EarthL’histoire de la survie de l’humanité comptée en 94minutes ! Comme dans toutes critiques, il y a trois points à explorer : le scénario, l’animation et l’ambiance sonore :

Le scénario est on ne peut plus classique, classique mais efficace : on suit le parcourt initiatique du jeune Cale qui d’un simple trou du cul égocentrique va devenir le héros de l’humanité. Et c’est pas la présence de la jolie Akima qui va l’influencer, non non :p

Titan AE - Cale et Akima
Cale et Akima

L’animation par contre est somptueuse, les incrustations 3D des vaisseaux spatiaux et des Drejs sont vraiment sublimes, certaines scènes sont magnifique (le vol avec les Anges est somptueux) et ne peuvent que nous inviter au voyage. Le chara design est personne est bien entendu loin de l’animation japonaise, Titan A.E. est un produit de la Fox, le design est donc occidental. Occidental certes, mais pas moche.

Titan AE - Cale et Gune
Cale et Gune

Et les musiques, ah les musiques, ça me rappelle toute mon enfance, enfin mon adolescence, la BO de Titan A.E. est composée de tout plein de groupes connus de l’époque comme Jamiroquai, Bliss, Creed… En fait, c’est la BO qui pourrait convenir à n’importe quel blockbuster de l’époque. Si Transformers était sorti à cette époque, Mickael Bay aurait très bien pu choisir ces titres… La musique est une chose, le doublage un autre, de ce coté là, la Fox avait mis le paquet : c’est Matt Damon qui s’occupe du doublage de Cale et Drew Barrymore qui prête sa voix à AkimaAutant dire que c’est du lourd !

Titan AE - Le Walkyrie
Le Walkyrie

Hélas le film n’a pas marché, on peut même dire que c'est un échec cuisant, Fox ferma sa branche animation… Alors pourquoi un tel plantage ? Tout simplement parce qu'en 2000, les gens n’étaient pas prêts à voir ce genre de film d’animation au cinéma. Il y a 10 ans, sortir un film d’animation destiné à la tranche 15-20 ans était du suicide. A l’époque, seuls les films de Disney adressés aux 3-12 ans sortent au cinéma, les ados n’ont pas l’habitude d’aller au cinéma voir un dessin animé… La démocratisation de l’animation amenée par les blockbusters tels que Shrek n’a pas encore eu lieu… Don Bluth et Gary Goldman étaient des visionnaires, mais ça leur a couté beaucoup. Autant l’échec fut cuisant à l’époque, autant je suis sûr, sortir le même genre de film maintenant serait une réussite commerciale.

Titan AE - Cale, Akima et Korso
En route vers le Titan !

Alors en attendant le digne fils de Titan A.E., jetez vous sur les DVD, ils sont devenus très abordables ! On les trouve à moins de 10€ dans les bonnes crémeries, ça serait dommage de louper un si bon moment d’animation !

samedi 9 août 2008

Battlestar Galactica : les robots au pouvoir !

Il y a quelques semaines, je voyais sur INPactVirtuel un billet sur une série de science fiction passant en ce moment sur les chaines américaines : Battlestar Galactica, elle disait que les Cylons utilisaient XP comme OS sur leurs vaisseaux mères, ça a attiré mon attention, et je me suis mis à regarder cette série. J'en avais entendu parler, Battlestar Galactica est une série datant de 1978. A chaque fois que je faisais des recherche sur cette série, je tombais sur des images datant des premier starTrek, non pas que le coté old-school me rebute, mais j'aime bien un minimum les effets spéciaux "modernes". J'avais donc abandonné cette série. En voyant l'article de pcinpact, j'ai tout de suite vu qu'une nouvelle version était arrivée, nouvelle ? pas tant que ça, elle date de 2003, et là, j'ai l'impression de me réveiller! Comment ai-je pu passer à travers de cette merveilleuse série ! Cela doit certainement être dû à l'omniprésence dans ma tête de Stargate SG1. La seule grande série de science fiction spatiale à mon gout, enfin, c'est ce que je croyais. 


Le BattleStar Galactica

Les producteurs de la version 21ème siècle de Battlestar Galactica ont gardé la même trame scénaristique que la version "old-school" des années 80 :

L'affrontement des hommes contre les Cylons.  Dans la version originale, les Cylons étaient des robots créés par une race ennemie de l'humanité, à la disparition de cette race, les Cylons continuèrent le travail de leurs créateurs. La version de 2003 change un peu le contexte: les Cylons sont des robots humanoïdes créés par les hommes. Ceux-ci se sont rebellés contre l'humanité. (un peu comme dans I-Robot en fait). Une guerre éclatât, après pas mal de mort des deux cotés, un cessé le feu fut signé, le statu quo fut respecter pendant cinq décennies... Et les Cylons attaquèrent de nouveau et rasèrent les 12 colonies humaines à la bombe nucléaire. Seuls quelques vaisseaux survécurent, parmi eux le Galactica, enfin, le vaisseau de combat Galactica (d'où le nom de la série ). Ce vaisseau datant de la dernière guerre va escorter les vaisseaux transportant les quelques 50 000 survivants de l'humanité. Leur destination ? La treizième colonie nommée Terre. Mais forcément, les Cylons sont pas très content qu'il reste encore des humains vivants, ils vont se lancé à la poursuite des protégés du Galactica, les humains s'en sortent pas trop mal, mais c'est sans compter les Cylons infiltrés dans la flottes, et oui, ces boites de conserve ont pris une apparence humaine...

Fiou, je suis pas habitué à faire de si longs résumés :=)


Les trois générations de Cylons, forcément, le résultat final est à droite :)

Bref, alors pourquoi Battlestar Galactica est si bien ? Tout simplement que cette série à changer pas mal de chose dans les séries styles Stargate ou Farscape, en effet, dans ce space-opéra, on ne suit pas un petit groupe de personnages, mais un équipage entier, voir même la flotte entière: ça va du haut commandement au mécanicien de pont en passant par les ouvriers des usines de fabrication du carburant. Cela rend cohérent le monde de cette série.


Les membres principaux de l'équipage

Non, pour manœuvrer un vaisseau spatial qui serait l'équivalent d'un porte avion de nos jours, 10 hommes ne suffisent pas, non, les armes ne sont pas illimités, ni la nourriture, dans Galactica, on voit se créer tout un micro système de gestion et d'économie, ça va du vaisseau qui traite les déchets à celui qui transforme le minerai en carburant, à l'usine d'armement; on se croirait presque dans Starcraft, seuls les zergs manquent à l'appel ! Et c'est tant mieux, les scénaristes ont gardé les pieds sur terre. On a tendance à s'attacher aux personnages et paf ! il y en a un qui meurt, et oui, c'est pas joli la guerre, les scénaristes ne sont pas du genre à garder l'équipe vivante pendant 10 saisons ! Et d'ailleurs, il n"y aura pas 10 saisons, 4 seulement sont prévues. Cette ultime saison se découpe en deux parties, les dix premiers épisodes sont déjà passé sur les chaines américaines, il faudra attendre maintenant 2009 pour savoir si oui ou non, les quelques survivants vont arriver à atteindre la terre. Et j'espère qu'ils y arriveront et que les terriens seront assez évolués pour foutre un coup de pied au cul aux Cylons.

Bref, c'est une série à voir et à revoir ! Désolé pour le manque d'image de combats spatiaux qui sont pourtant omni-présents, je n'arrive pas à faire des captures jolies, Par contre, voilà la vidéo de promotion de la série :

Battlestar Galactica a eu le droit aussi a des adaptations vidéo-ludiques, une version XBOX/ PS2 qui parait-il était pas mal, et une version récente présente sur le XLA (Xbox Live Arcade) où l'on peut choisir l'une des deux factions et se taper dessus à coup de chasseurs stellaires  j'ai pas encore testé, mais ça va pas tarder...