Connect

Iris Zero de Hotaru Takana: MOE + Magie + Comédie Romantique = WIN

Iris Zero de Hotaru Takana

Imaginez un monde où vous pouvez voir si une personne est en train de mentir ou si la jeune fille à qui vous parlez est l’UNIQUE qui vous est destinée… Imaginez que tous les enfants possèdent cette faculté… Tous ? Non, il y a des exceptions et Toru Mizushima est l’une d’elle…

IRIS ZERO - Hotaru Takana -  Cover 01IRIS ZERO - Hotaru Takana -  Cover 02IRIS ZERO - Hotaru Takana -  Cover 03

Ce pouvoir ? Ils appellent ça l’Iris, une faculté qu’ont bon nombre d’enfants, cette faculté se développe dès leur plus jeune âge et disparaît peut après l’adolescence. Mais voilà, notre héros est un Iris Zero, il ne possède pas de pouvoir, et autant dire qu’il s’attise les foudres et les moqueries des autres, c’est pour ça qu’il utilise le concept du "low exposure" : Il rase les murs, se fait discret et globalement n’a aucun contact avec les autres élèves de son lycée, enfin mis à part Kuga, un porteur d’IRIS qui étrangement apprécie ce paria.

IRIS Zero - Koyuki pas contente
Quand Koyuki débarque...

Enfin ca c’était avant que Koyuki Sasamori s’intéresse à lui, la fille la plus populaire du lycée trainant avec l’Iris Zero ? Ça n’arrange pas les affaires de Toru, son low exposure risque d’exploser et les problèmes vont le rattraper…

Là nous sommes vraiment en terrain connu: la comédie romantique, mais attention, il ne s’agit pas d’un HAREM Shounen, Toru n’a pas 70 prétendantes et il ne bouletise pas. Sa politique de low exposure et son statut de paria en font quelqu’un de mal aimé dans l’école, c’est différent et c’est ça qui est bien. L’auteur dans la description de ses personnages raconte qu’à l’origine, Toru était le seul a avoir des pouvoirs et que finalement, il devenait un héros de shounen habituellement fort. Dans Iris Zero, c’est justement le fait de le voir se dépatouiller des problèmes les plus compliqués avec sa seule force de déduction qui est fort : Une personne normale qui lutte contre des personnes aidées de naissance, tiens tiens, on pourrait presque y voir une parabole :)


CQFD: Iris Zero est bien une comédie romantique.

Passons maintenant à ce qui est le plus important pour moi dans les manga : le dessin, et là, je rêve... Je voue une admiration sans fin à Hotaru Takana. Son coup de crayon est digne d’un Ken Akamatsu ou d’un Kouji Seo…  L’auteur sait mêler les dessins normaux à une multitude de moe attitudes, et c’est carnage. On ne peut qu’apprécier le dessin, vraiment !

Si je souhaite qu’une série soit licenciée ces derniers temps, c’est vraiment celle là… Iris Zero est LE manga qui me referait dépenser quelques sous chez mon libraire préféré, parce que dernièrement, à part mes MiXiM, rien de bien folichon à lire… Et s’il vous plait Kami-Sama, faites que ça soit Pika qui achète les droits, parce que bon, il y a des pages couleurs dans l’édition originale, ça serait cool de les voir dans la VF !

Commentaires