Connect

Balise - Manhwa

Fil des billets

vendredi 30 décembre 2011

Zusun de Ho Rang: un webtoon de toute beauté qui tranche!

Zunsun - Maehwa titre

Voici mon dernier billet de l'année! 2011 fut riche en découverte niveau manwha, et Zusun fait partie de ces petits chefs d'oeuvres gratuits qu'on peut lire sur le net. L'auteur, Ho Rang, j'avais parlé de lui lors du billet sur Song of the Cloudcette petite merveille graphique "slice of life". m'avait foutu sur le cul à l'époque Et bien Zusun, c'est le premier webtoon de Ho Rang. Un pur moment de bonheur mélangeant folklore coréen et samouraï...

Lire la suite...

lundi 14 novembre 2011

Girls of the Wild's de Hun et Zhena - Bonjour bonjour... je suis le seul gars de mon lycée...

Girls of the Wilds - Titre

Mon coup de coeur de cette semaine, c'est le Manwha Girls of the Wild's. A l'instar de Song of the Cloud, le manwha des deux coréens Hun et Zhena est un webtoon, j'en avait parlé lors de l'article sur Song of the Cloud, un webtoon, c'est globalement des dessins amateurs publiés sur le web. Mais attention, ils n'ont pas à rougir devant les professionnels tant la qualité de leur travail est exceptionnel! De plus, ils amènent un format jusque là inconnu par chez nous: il n'y a que peu de page, l'histoire est en scrolling vertical.

Lire la suite...

dimanche 28 novembre 2010

Song of the Cloud de Ho Rang, c'est beau, profond et indéniablement réel...

C'est l'histoire de gens, un slice of life comme diraient nos amis anglais, l'histoire de gens qui se retrouvent là où ils ne devraient pas être, l'histoire de personnes qui vont tout changer pour faire avancer leur vie, c'est l'histoire de cinq personnes qui vont se trouver afin de réaliser leur rêve...

Lire la suite...

mercredi 17 mars 2010

Les trésors de ppmax #2 - Tome 9 du nouvel angyo Onshi version japonaise: Figurine Sando Inside!

Je suis un très très grand fan du Nouvel Angyo Onshi (Shin Ongyo Onshi en jap): ce manga manhwa est tout simplement magique, je n'ai jamais écrit de lignes sur cette œuvre, mais ça ne devrait tarder tant cette série me tient à cœur! Bref, lors de mes pérégrinations à Paris, en passant devant Tonkam, je tombe sur la version spéciale du tome 9 du nouvel Ongyo Onshi: une version contenant une figurine de Sando, l'héroïne de la série... Et forcément, je n'a pas pu résister...

Lire la suite...

vendredi 10 avril 2009

Present de Boichi, attention c'est une petite merveille...

Un mari attend le réveil de sa femme dans le coma depuis deux mois… Hélas, à son réveil, celle-ci, à cause de son cœur défaillant n’a plus que 3 jours à vivre… 

Lire la suite...

jeudi 16 octobre 2008

Immortal Regis de JUDER et GA On-Bi

Un petit manwha pour la route, nous (je) allons (vais) parler de Immortal Regis, une série en 6 tomes dessinée par JUDER (un couple de dessinateur) et par GA On-Bi. Ces gens là, on va dire qu'ils sont inconnus au bataillon, on peut penser que l'association des trois personnes  a bien fonctionné car ils travaillent sur une autre série nommée sa suite Cavalier of the Abyss, une lecture s'imposera plus tard !

Bref, Immortal Regis m'a un peu déçu au début, on m'avait parlé de ce manwha, l'histoire semblait pas mal :

"Jae Hyunk est un lycéen qui malheureusement porte un lourd fardeau : il vit seul avec son frère qui est atteint d'une maladie rare nécessitant une intervention médicale très chère. Forcément, Jae n'a pas les moyens de payer les frais d'hôpitaux, il jongle donc entre école et petit boulot pour pouvoir sauver son frère. Un jour, en portant son frère à l'hôpital suite à une crise, Jae Hyunk se fait "tuer" par Serin alors que celle ci combat un gros méchant pas beau. Mais par chance "ou pas", Serin n'est pas humaine, elle appartient au monde des morts. afin de sauver Jae, elle le transforme en zombi, celui-ci devra alors boire de temps en temps du sang de Serin afin de garder la forme (pas re-mourir en gros). Bon jusque là, c'est pas problématique, sauf que Jae Hyunk aspire la force vitale des gens l'entourant, il les vampirise pour faire simple. Il ne peut donc plus rester au près de son frère déjà affaibli par la maladie, il décide alors de quitter le monde des vivants et de suivre Serin dans son monde afin  d'intégrer une école pour apprendre à contrôler ses pouvoirs. Forcément, un peut comme Ginta dans Mär, une fois dans l'autre monde Jae Hyunk devient super fort et va s'attirer des gros ennuis..."


Serin et Jae Hyunk

Le scénario me plaisait, mais une fois les premières pages lues, j'étais légèrement désappointé : il n'y a que Jae Hyunk qui a un minimum de charisme, les autres persos sont fades, Serin en goth lolita est minable, on la voit pas beaucoup et c'est tant mieux, et on va dire que même les méchants sont transparents. Sauf que arrivé au tome 2, les choses accélèrent et ça devient beaucoup plus intéressant ! En gros la série a maintenant un potentiel assez haut :=) Pour les amateurs du dessin coréen, il n'y a pas à tergiverser, ce manga est pour vous, pour les autres, bah, c'est un shônen, un mélange entre Mär et Mx0, donc ça ne peut pas être vraiment mauvais !

Au niveau de la traduction, c'est l'équipe anglaise Meep-Scans qui s'y colle, j'avais parlé d'eux lors de mon billet sur Aflame Inferno, Meep a déjà sorti les 4 premiers tomes, pourquoi s'en priver ?

[Edit du 15/04/2013 :]

La série est publiée en france par l'éditeur Booken, sous le nom Chaos Chronicle, n'attendez plus, jetez-vous dessus!


La fille mystérieuse a parlé ;)

samedi 8 mars 2008

Zippy Ziggy de Hwang Seung-Man et de Kim Eun-Jung

Aller, pour continuer le cycle manhwa débuté par Aflame Inferno, suivi par Kuro Kami, voici un petit nouveau : Zippy Ziggy. Le dessinateur est Hwang Seung-Man (il a fait parti du staff de Café Occult sorti chez Tokebi), le scénariste, Kim Eun-Jung, est celui du manhwa Aspirin publié chez soleil en 2006 mais stoppé depuis par manque de vente.

On va dire que j'ai tout de suite accroché à cette série, Hwang Seung-Man utilise les mêmes mimiques pour ses personnages que Tôru FUJISAWA dans GTO, des expressions extra déformées pour rendre les personnages hyper expressifs :

Zippy Ziggy: Shinghi  a la rescousse

Mais toute ressemblance avec GTO s'arrête là, en effet le héros de Zippy Ziggy n'est pas un prof, il est simplement un étudiant, mais pas n'importe quel étudiant, il est la mascotte de son école, il se donne une image parfaite à tel point qu'il est le modèle des garçons et l'idole des filles de son lycée. Ce qui fait grandement pensé à Yukino dans Kare Kano. L'image reflétée de la personne est l'exacte contraire de ce qu'elle est réellement.


Zippy Ziggy: Shinghi  fait son beau
[Mode chat poté] = ON

Shinghi Ghang est donc l'être parfait, ou du moins se fait passé pour tel, de plus, la chance lui ouvre les bras: grâce à un concours de circonstance, on lui attribut un raclée donnée à des racketteurs qui s'en prenaient à un de ses camarades de classe. Sauf que le véritable sauveur n'est autre que Sung-Hae, une fille qui vient d'être transférée dans la classe de Shinghi. La vie de de notre héros devient alors plus qu'instable : sa vrai personnalité de looser risque d'être découverte à tout moment !

Comme je le disais plus haut, j'ai adoré dès la première mimique du héros ce manwha, c'est bourré d'humour, le dessin n'est pas dégueulasse, bref que du bonheur ! Le premier volume est traduit par la team ryColaa (team anglaise spécialisée dans le manga/manwha sportif). Il me tarde de lire la suite, à espérer que la série soit licenciée très bientôt !

- page 1 de 2